Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Logement

Des yourtes en Gaume

Tintigny peine à loger ses résidents à moindres revenus. Du coup, la commune luxembourgeoise a affecté un terrain pour lancer une expérience pilote de logements légers, à l’instar des yourtes.

Un champs de yourtes, bientôt un paysage typique ardennais ? (photo Damien Craps-https://habitatsurpattes.wordpress.com)

Tintigny peine à loger ses résidents à moindres revenus. Du coup, la commune luxembourgeoise a affecté un terrain pour lancer une expérience pilote de logements légers, à l’instar des yourtes.

Des yourtes pour se loger? L’idée est de conserver les jeunes dans l’entité et de leur donner la possibilité de s’y installer définitivement. En permettant l’accès à un logement alternatif, avec un loyer modéré, le bourgmestre, Benoît Piedbœuf (MR), souhaite favoriser leur implantation grâce à une charge locative ou acquisitive réduite pour, dans un second temps, envisager la réalisation d’un projet de construction plus ambitieux. «L’intérêt est de répondre à un besoin, explique le bourgmestre de Tintigny. Depuis 27 ans, notre population est passée de 3.300 à 4.273 habitants. Sur la même période, le prix d’un terrain correspond au prix d’un terrain avec nouvelle construction d’il y a 20 ans. La valeur des terrains a été multipliée par plus de 10», continue-t-il. De là est née la réflexion sur l’habitat alternatif. «Pendant longtemps, on m’a répondu que l’installation de yourtes se faisait uniquement en zone de camping et de loisirs. Jusqu’au moment, avec d’autres parmi lesquels des responsables de l’urbanisme, on s’est dit que ce qui est possible en zone de camping devait être possible en zone d’habitat. Ce qu’il faut, c’est de trouver le bon terrain et d’introduire un dossier cohérent...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Aller plus loin

Tintigny peine à loger ses résidents à moindres revenus. Du coup, la commune luxembourgeoise a affecté un terrain pour lancer une expérience pilote de logements légers, à l’instar des yourtes.

Des yourtes pour se loger? L’idée est de conserver les jeunes dans l’entité et de leur donner la possibilité de s’y installer définitivement. En permettant l’accès à un logement alternatif, avec un loyer modéré, le bourgmestre, Benoît Piedbœuf (MR), souhaite favoriser leur implantation grâce à une charge locative ou acquisitive réduite pour, dans un second temps, envisager la réalisation d’un projet de construction plus ambitieux. «L’intérêt est de répondre à un besoin, explique le bourgmestre de Tintigny. Depuis 27 ans, notre population est passée de 3.300 à 4.273 habitants. Sur la même période, le prix d’un terrain correspond au prix d’un terrain avec nouvelle construction d’il y a 20 ans. La valeur des terrains a été multipliée par plus de 10», continue-t-il. De là est née la réflexion sur l’habitat alternatif. «Pendant longtemps, on m’a répondu que l’installation de yourtes se faisait uniquement en zone de camping et de loisirs. Jusqu’au moment, avec d’autres parmi lesquels des responsables de l’urbanisme, on s’est dit que ce qui est possible en zone de camping devait être possible en zone d’habitat. Ce qu’il faut, c’est de trouver le bon terrain et d’introduire un dossier cohérent...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pierre Jassogne

Pierre Jassogne

Journaliste (social, justice)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)