Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Photomaton

Des crises, la relance et une dette : « Il existe des solutions ! »

Bientôt, en Belgique et dans les autres pays européens, ce sera le moment de la relance économique. Mais comment faire? Par quoi commencer? Entretien avec Olivier Malay, docteur en sciences économiques (UCLouvain) et membre du service d’études de la de la CSC Alimentation et Services.

Relancer et modifier la machine. Bientôt, en Belgique et dans les autres pays européens, ce sera le moment de la relance économique. Une relance qui aura pour but de répondre à une crise économique et sociale engendrée par la crise sanitaire mais qui devra aussi faire avancer la cause environnementale. Mais comment faire? Par quoi commencer? Quels sont les leviers à actionner dans un monde qui fait face à une multitude de crises? Comment investir massivement pour y répondre alors que notre pays croule sous des tonnes de dettes? Pour Olivier Malay, docteur en sciences économiques (UCLouvain) et membre du service d’études de la CSC Alimentation et Services, des solutions existent, mais répondre à tous ces enjeux ne sera pas simple.
Alter Échos: Tout d’abord pouvez-vous nous expliquer ce qu’est une crise économique?
Olivier Malay: Il s’agit d’une dégradation brutale de l’activité économique. Souvent, elle plonge l’économie dans une spirale négative. Par exemple, lorsque des entreprises sont à l’arrêt ou font faillite, des travailleurs perdent leur job et leur revenu. Du coup, ils dépensent moins d’argent dans les magasins ou auprès d’autres entreprises. Celles-ci ne parviennent alors pas à écouler leur production et perdent de l’argent. Elles se mettent donc à licencier certains de leurs travailleurs pour rétablir l’équilibre, et cetera, et cetera. Ensuite, il existe toute une s...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Robin Lemoine

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)