Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Des agents dédiés au suivi de jeunes handicapés

En juin 2002, dans le cadre de son contrat de gestion, l’Awiph (Agence wallonne pour l’intégration des personnes handicapées) instaurait la fonction d’agent spécialisédans le suivi des mineurs. Cinq ans après, la fonction reste méconnue. Elle faisait tout récemment l’objet d’une matinée d’information à l’interne du secteur,à l’attention des services pour jeunes agréés par l’Agence. Bénédicte Dapsens, attachée au bureau régional de Namur1 dresse le portrait decette fonction nouvelle; qui ne manque certes pas de dossiers.

15-06-2007 Alter Échos n° 231

En juin 2002, dans le cadre de son contrat de gestion, l'Awiph (Agence wallonne pour l'intégration des personnes handicapées) instaurait la fonction d'agent spécialisédans le suivi des mineurs. Cinq ans après, la fonction reste méconnue. Elle faisait tout récemment l'objet d'une matinée d'information à l'interne du secteur,à l'attention des services pour jeunes agréés par l'Agence. Bénédicte Dapsens, attachée au bureau régional de Namur1 dresse le portrait decette fonction nouvelle; qui ne manque certes pas de dossiers.Le nombre de suivis s'élevait en 2006 à 645 pour les cinq agents2 qui – au gré des départs, des remplacements,... – couvrent l'ensemble desbureaux régionaux. Des jeunes qui le plus souvent (87 % des situations) sont identifiés comme appartenant à la catégorie 140, parfois avec d'autres handicapsassociés. Des jeunes pour lesquels une demande de prise en charge par l'Awiph a été introduite sous les conseils d'un centre psycho-médico-social, d'un centre de guidance,etc. Des jeunes qui ont vu leur dossier accepté et pour lesquels l'équipe prescriptrice du bureau régional estime qu'un accompagnement spécifique est nécessaire.Tous...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Catherine Daloze

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)