Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Jeunesse (Aide à la)

Déclic tour : vers de nouvelles entreprises sociales ?

L’association Déclic en perspectives, lancée fin 2015, soutient les jeunes dans leur projet de création d’entreprise sociale à travers un programme d’accompagnement, le Déclic tour. Pendant huit jours, 30 jeunes vont sillonner la Belgique francophone pour se découvrir et partir à la rencontre d’acteurs sociaux. A la fin du parcours, un but : provoquer le déclic

29-08-2016
dav

« Le déclic, c’est par là que ça se passe », indique une pancarte apposée à l’entrée de l’Espace culturel Lumen regroupant les trente jeunes sélectionnés âgés de 19 à 35 ans et la dizaine de volontaires de l’ASBL. Ce 26 août 2016, les participants se rencontraient pour la première fois lors d’une soirée d’ouverture organisée à Bruxelles. Le Déclic tour est lancé.

« Je ne veux pas attendre le changement politique, je veux prendre les choses en main », dit Émilie, une des participantes. « Je vise un projet solidaire et écologique », lâche à son tour Anne-Catherine. Beaucoup restent vagues quant à leurs objectifs en mettent l’accent sur leur implication dans la société, d’autres ont déjà une idée un rien plus formulée. Ceci dit, aucun projet n’est parfaitement défini, et c’est bien là l’idée. L’équipe de bénévoles a pour objectif d’aider les jeunes qui ne savent pas comment s’y prendre pour mettre en place leur entreprise sociale. Entre l’envie de réaliser un projet et le concrétiser, il y a un monde, estime Lucille Rieux, co-fondatrice de l’association, aujourd’hui composée de 13 membres. « Et c’est cet espace que nous voulons combler », ajoute-t-elle.

Concrètement, le parcours conduira le groupe à Bruxelles, Liège et Charleroi pendant près d’une semaine. Dans un premier temps, les jeunes créatifs rencontreront des porteurs de projets et entrepreneurs sociaux afin de mieux ...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Nastassja Rankovic

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)