Mot-clé : entreprise sociale

« De nouvelles générations veulent faire de l’économie autrement »

15-07-2018

On l’attendait depuis longtemps. La fameuse nouvelle ordonnance relative à l’économie sociale bruxelloise est dans les starting-blocks, après un essai infructueux en 2012. Un texte qui vient bouleverser le secteur. La précédente ordonnance en vigueur – datée de 2004 – ne concernait que l’économie sociale d’insertion. La nouvelle offre la possibilité d’une reconnaissance en tant qu’entreprise sociale à toutes les sociétés remplissant certains critères. Explications avec Didier Gosuin (DéFI), ministre bruxellois de l’Emploi.

La fabrique d’espoir

10-08-2017

38 villages, 11.500 habitants et… près de 500 chômeurs de longue durée. Comme beaucoup d’autres endroits en France, le «territoire du Pays de Colombey et du Sud Toulois» n’a pas été épargné par la disparition de quelques employeurs de [...]

La fabrique d’espoir

10-08-2017

38 villages, 11.500 habitants et… près de 500 chômeurs de longue durée. Comme beaucoup d’autres endroits en France, le «territoire du Pays de Colombey et du Sud Toulois» n’a pas été épargné par la disparition de quelques employeurs de [...]

La fabrique d’espoir

02-08-2017

Trente-huit villages, 11.500 habitants et… près de 500 chômeurs de longue durée. Comme beaucoup d’autres endroits en France, le «territoire du Pays de Colombey et du Sud Toulois» n’a pas été épargné par la disparition de quelques employeurs de taille. Aujourd’hui, l’entité fait partie de l’expérimentation «Territoires zéro chômeur de longue durée», menée sur dix territoires français. But de l’opération: engager le maximum de chômeurs longue durée au sein de «La Fabrique», une «entreprise à but d’emploi».

Déclic tour : vers de nouvelles entreprises sociales ?

29-08-2016

L’association Déclic en perspectives, lancée fin 2015, soutient les jeunes dans leur projet de création d’entreprise sociale à travers un programme d’accompagnement, le Déclic tour. Pendant huit jours, 30 jeunes vont sillonner la Belgique francophone pour se découvrir et partir à la rencontre d’acteurs sociaux. A la fin du parcours, un but : provoquer le déclic