Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Défendre le secret professionnel et la déontologie des travailleurs sociaux : des réponses

Un Comité de vigilance de travailleurs sociaux est en train de sortir du bois pour trouver des réponses structurelles aux dérives répressives et sécuritaires queles travailleurs sociaux sont de plus en plus nombreux à subir. Démarche illustrée à merveille par la manière dont le CPAS de St-Josse, fin mai, est parvenuà résister à des demandes d’information qu’il jugeait abusives de la part de la police et de la justice.

28-07-2005 Alter Échos n° 144

Un Comité de vigilance de travailleurs sociaux est en train de sortir du bois pour trouver des réponses structurelles aux dérives répressives et sécuritaires queles travailleurs sociaux sont de plus en plus nombreux à subir. Démarche illustrée à merveille par la manière dont le CPAS de St-Josse, fin mai, est parvenuà résister à des demandes d’information qu’il jugeait abusives de la part de la police et de la justice.1. Mise un place d'un Comité de vigilance en travail socialDepuis le 22 avril est en train de se mettre en place un Comité de vigilance en travail social. Son origine remonte à l'été 2002. À l'époque, MyriamVastmans et Jaffar Naser, travailleurs sociaux de Solidarité socialiste, étaient arrêtés et passaient six semaines en détention préventive, accusés detraite d'êtres humains et d'association de malfaiteurs dans le cadre des lois Vande Lanotte de 1996 sur le séjour et l'éloignement des étrangers. Autour d'eux seconstituait immédiatement un comité de soutien pour alerter l'opinion et les responsables politiques sur cette dérive manifeste.Bien vite, interpellées par d'autres situations qui faisaient écho &agr...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

catherinem

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)