Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur
Model for a multi-story apartment house. Internationale Architektur. 1924.

À Tournai, un tiers des logements du CPAS sont vides, en attente d’une rénovation. À Molenbeek, 8% des appartements sont aussi inoccupés depuis plusieurs années. Le résultat d’une gestion qui pose question dans des communes où les besoins de logements sont pourtant criants.

C’est un bâtiment en brique rouge à moins de deux kilomètres du beffroi de Tournai, les garde-corps en verre fumé typiques des années 70 ne peuvent pas mentir sur son âge. Certains balcons sont fleuris par les seniors qui y vivent. Un logement de CPAS anodin et charmant en apparence. Mais sur les 71 appartements, moins de la moitié sont occupés par des locataires. L’immeuble, en attente d’une rénovation complète, n’est pas un cas isolé dans la cité tournaisienne, alors que 200 candidats sont en attente d’un logement du CPAS.
À Tournai, 200 candidats sont en attente d’un logement du CPAS.
Si 35% des logements du CPAS – 178 des 505 – ne peuvent plus être remis sur le marché locatif, c’est parce qu’ils ne répondent plus aux normes de sécurité, de salubrité, d’installation électrique et de chauffage. Laetitia Liénard (PS), la présidente du CPAS, estime que «chaque jour qui passe fait perdre de l’argent au CPAS, puisque les logements perdent de leur valeur en n’étant pas entretenus, sans compter la perte de loyer pour le CPAS. Les recettes sont en baisse: entre 200.000 et 300.000 euros par an». Lorsqu’en déc...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Fanny Declercq

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)