Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Contrats de quartier plus économiques et plus participatifs"

28-08-2000 Alter Échos n° 80

Le 14 juillet, le Conseil régional bruxellois a voté le projet d’ordonnance modifiant l’ordonnance du 7 octobre 1993 organique de la revitalisation des quartiers.Concrètement, cette mesure fusionne les contrats de quartier et les quartiers d’initiative 1. Elle le fait au profit des contrats de quartier, tout en tirant les enseignements du programmerelatif aux quartiers d’initiative – en particulier la participation des habitants et les aspects économiques. Il est ainsi question de favoriser les implantations mixtes, à savoir ledéveloppement d’activités économiques – à côté de l’habitat – dans les quartiers visés (atelier dans une cour, commerce artisanal à front derue, etc.). L’article 4, paragraphe 5, a également été complété dans ce but : il n’est plus seulement question de revitalisation sociale, mais aussi derevitalisation économique (centres d’entreprises, etc.) L’ordonnance pointe encore l’importance des infrastructures de proximité 2. Enfin, une attention plus grande est accordéeaux CPAS, aux organismes d’intérêt public et aux asbl.
De son côté, la participation des habitants est clairement renforcée. Le paragraphe 2 de l’article 5 de l’ordonnance est complété comme suit : « Le Gouvernement fixeles règles générales de composition et de fonctionnement des commissions locales de développement intégré (CLDI, instances locales de coordination etd’information) de manière à assurer la meilleure prise en compte des besoins des habitants du quartier tant par leur présence au sein de la commission que par leur implicationdès le début de la réflexion relative à l’élaboration du programme quadriennal. Le Conseil communal désigne les membres de la Commission locale dedéveloppement intégré (…) ». Cette dernière précision a pour but d’accorder une certaine légitimité aux habitants et « forces vives » du quartierdans leur rôle au sein de la CLDI.
Signalons que le délai de mise en œuvre du volet « espaces publics » a été ramené de quatre à deux ans. Pour rappel, l’objectif est que les communes lancent auplus vite le volet « cohésion sociale » des contrats de quartier. Parallèlement, le Conseil régional a voté un projet d’ordonnance instituant le service régional pourla revitalisation des quartiers fragilisés. Celui-ci a pour mission d’accélérer le paiement des subventions aux associations qui agissent en partenariat dans le cadre de larevitalisation des quartiers.
1 Le 14 juillet, le Gouvernement a adopté les derniers programmes relatifs aux quartiers d’initiative. Ils portent sur la période 2000-2002 et représentent un budget de 600millions. Les quartiers visés sont les suivants : Goujons-Révision (Anderlecht), Birmingham (Molenbeek), Primeurs (Forest), Marais (Bruxelles-Ville) et Jacquet (Koekelberg).
Il s’agit des « bâtiments et équipements mis à la disposition du public de manière à favoriser le développement de la cohésion sociale et de la viecollective du quartier ».

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)