Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur
Focales

Chez les hébergeuses

Ils habitent parfois à plus de deux heures de route du Parc Maximilien. Dans des villages perdus du Hainaut, du Luxembourg belge ou dans des petites villes de Wallonie. « Ils », on devrait écrire « elles », car les hébergeurs wallons de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés sont très majoritairement des hébergeuses. Ce n’est donc pas tout à fait un hasard si ce sont des femmes qui ont répondu à notre demande de rencontre. Dominique, Anne-Catherine, Pascale (et Frédéric), Sylvie et Véronique nous ont ouvert leur porte.

Un texte de Martine Vandemeulebroucke et des photos de Jérôme Peraya (Collectif Krasnyi).

À découvrir aussi en format web.