Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Centre de la Paix-Dieu : 250 millions pour les métiers du patrimoine"

09-04-2001 Alter Échos n° 95

Le Centre eurégional de perfectionnement aux métiers du patrimoine et son chantier-école sont implantés sur le site de l’ancienne abbaye cistercienne de la Paix-Dieud’Amay. Créé en 1995, le domaine en cours de restauration est géré depuis 1999 par l’Institut du patrimoine wallon. Les formations comptent trois volets : stages pour lesprofessionnels (maçons, menuisiers, historiens…), information pour les mandataires communaux (notamment sur les subventions) et classes d’éveil au patrimoine avec formation etsensibilisation des élèves de l’enseignement secondaire. En 1993, une première estimation pour la restauration du site a été chiffrée à 600 millions.Aujourd’hui, 150 millions ont été investis pour rénover le Quartier des Hôtes (site actuel des formations) et 100 millions sont prévus pour concevoirl’hébergement des écoliers.
En 2000, 170 stagiaires ont suivi 5.000 heures de cours théoriques et pratiques sur le bois, la maçonnerie, le décor, la toiture, le pavage, le cahier des charges et les vestigesarchéologiques. Pour 2001, 145 personnes sont inscrites pour 20 stages programmés. Leur profil : artisans (38,09 %), employés (9,52 %), architectes (19,04 %), fonctionnaires wallons(4,76 %), personnel communal (5,71 %), étudiants (6,66 %), formateurs du FOREM (9,52 %), demandeurs d’emploi (2,85 %) et entrepreneurs (3,80 %). Les responsables du centre notent que “le travail dela charpente rencontre le plus de succès”. Les stagiaires sont originaires de Liège (41 %), du Brabant wallon (22 %), du Hainaut (18 %), de Namur (10 %) et du Luxembourg (9 %). La session dedeux jours pour quelque 50 mandataires communaux (1.100 F par personne) est une première à la Paix-Dieu : “Nous avons estimé, précise le ministre du Patrimoine MichelDaerden, que les mandataires ne sont pas suffisamment informés en matière de patrimoine dans leur commune. Nous avons profité du renouvellement des conseils et collègespour les inviter à cette formation.”
Les élèves de secondaire en “classes d’éveil” du patrimoine suivent un module de quatre jours. Actuellement, ils logent à l’internat de Waremme, mais un prochain chantierde restauration prévu entre 2002 et 2005 pour 100 millions permettra l’hébergement sur place avec 60 lits et l’accueil de 50 classes par an (au lieu de 25 actuellement). Lesélèves sont très enthousiastes et des adolescentes se découvrent… une vocation de charpentier. Leslie et Genette, âgées de 12 ans, ne tarissent pas surle séjour : “On a visité le domaine, on a fait la maquette de la Paix-Dieu dans le bac à sable, on a réalisé une charpente en miniature, on a pris des photos et ona fait des plans pour la restauration de l’abbatiale avec des coupes du rez-de-chaussée, de la face sud, de la face nord… Certains groupes l’auraient réaménagée enéglise, d’autres en tribunal ou en musée. Nous, on désirait une église : on aurait mis des ardoises sur le toit, des vitraux, des portes et des murs…”
Georges Durieux, directeur du centre, précise que “les enfants sont vraiment confrontés à une situation concrète avec des outils réels. Ils font aussi une interviewdes artisans qui travaillent ici dans la restauration de l’abbaye. Ils doivent faire des propositions et se mettre à la place de l’architecte”. L’Institut du patrimoine wallon prend en chargeles frais de repas, hébergement, encadrement et assurance. Pour Georges Durieux, “le centre est un laboratoire permanent. Quand la restauration sera complètement terminée, lescours seront axés sur l’entretien et l’affectation du patrimoine”. Le centre pédagogique est aussi un site touristique et un café-brasserie est prévu au domaine. MichelDaerden ajoute que la Région wallonne consacre 2 milliards par an au patrimoine, “qui représente le passé d’une région, mais aussi l’avenir via l’attractivitétouristique et économique. Les classes d’éveil des adolescents constituent d’ailleurs une source future de gisements d’emplois”.
1 Centre de la Paix-Dieu. Rue Paix-Dieu, 1b. 4540 Amay. Tél. : 085 31 54 95, fax : 085 31 21 63, e-mail : centre.Paixdieu@euronet.be.

Thomas Lemaigre

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)