Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

CCAJ : bilan et perspectives d’un vice-président

À l’heure où la nouvelle composition du Conseil communautaire de l’aide à la jeunesse (CCAJ) vient d’être officialisée, un bilan de fin demandature s’imposait. Pour dresser le bilan de cet organe de réflexion et de consultation de l’aide à la jeunesse et esquisser quelques perspectives, nous avons interviewéBernard De Vos1, vice-président du précédent CCAJ.

06-11-2007 Alter Échos n° 239

À l’heure où la nouvelle composition du Conseil communautaire de l’aide à la jeunesse (CCAJ) vient d’être officialisée, un bilan de fin demandature s'imposait. Pour dresser le bilan de cet organe de réflexion et de consultation de l'aide à la jeunesse et esquisser quelques perspectives, nous avons interviewéBernard De Vos1, vice-président du précédent CCAJ.Pour Bernard De Vos, le CCAJ est un groupe de travail qui devrait se donner plus d’envergure malgré les freins inhérents à la structure. « En effet, lefonctionnement du CCAJ n’est pas toujours aisé, sa structure est lourde (57 membres) et souvent lente. L’absentéisme des membres y est un réel problème et ledéfaut de suppléance (nomination de membres effectifs uniquement) entretient l’absentéisme. De plus, les matières sur lesquelles un avis doit être rendun’intéressent pas automatiquement tous les représentants ; les matières à débattre sont parfois tellement spécifiques et la composition du CCAJtellement diversifiée (syndicats, représentants de fédérations, de l’ONE, des CPAS, de la recherche scientifique, de la magistrature,…) qu&rsq...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

nathalien

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)