Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Asbl Oxygène :un nouveau centre pour les SDF"

10-06-2002 Alter Échos n° 122

Au mois de mars, l’Armée du Salut renonçait à réaliser les travaux de salubrité et de sécurité dans le centre d’hébergement pourSDF de la rue Grétry à Liège : la Ville décidait alors de fermer le centre. Depuis, son directeur, le pasteur protestant MaxiYe Kaboré, et trois travailleurssociaux de l’Armée du Salut ont constitué l’asbl Oxygène1 et ont décidé d’acheter à la Ville l’ancienne école(désaffectée depuis trois ans) d’enseignement spécial professionnel du quartier d’Outremeuse : le nouveau centre d’hébergement pour SDF devrait ouvrirses portes au mois de septembre.
20 lits et des ateliers
Maxime Kaboré a payé sur fonds propres une part du prix de vente du bâtiment (185.000 euros) : «Le solde, dit-il, sera payé via des emprunts auprès desbanques». L’immeuble, avec quelque 30 pièces aux vitres brisées et plafonds décrépis, a servi de décor au film «Le Fils» des frèresDardenne. Actuellement, les travailleurs sociaux s’attèlent au chantier de rénovation en vue de répondre aux normes d’agrément de la Région wallonne etaux normes de sécurité/incendie de la Ville de Liège. Le centre accueillera 20 personnes : «Nous ne voulons pas emmagasiner les SDF», explique Maxime Kaboréqui prévoit «des chambres spacieuses bien aménagées pour un accueil de qualité : l’hébergement sera un tremplin pour l’autonomie». Les SDFpaieront au maximum 2/3 de leurs revenus : «Nous ferons les démarches administratives pour que les personnes hébergées retrouvent leur droit au CPAS, au chômage ouà la mutuelle. L’objectif est que les SDF acquièrent ensuite un logement traditionnel et qu’ils puissent redémarrer dans la vie». Deux lits pourl’hébergement d’urgence seront aussi réservés au Relais social.
Des ateliers «occupationnels» sont également prévus, avec un espace multimédia «pour permettre l’accès aux nouvelles technologies dontInternet», un atelier «espace parole pour favoriser l’expression» et une salle de gymnastique pour «permettre aux SDF d’évacuer l’agressivitéparfois accumulée dans la rue». Maxime Kaboré espère obtenir des subventions pour salarier les travailleurs sociaux (un assistant social et deux éducateurs)actuellement bénévoles. L’asbl lance également un appel aux hôtels et aux magasins pour le don de matériel : lits, armoires et matérielinformatique.
1 Asbl Oxygène, rue Jean d’Outremeuse, 64 à 4020 Liège, tél. : 04 344 00 53.

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)