Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Ce vendredi 26 mars, une trentaine de représentants d’associations actives à Fosses, Gembloux et dans les environs en matière de logement et d’insertion engénéral1, ont arrêté ensemble leur position sur l’Agence Immobilière Sociale (AIS) qui couvrira ces deux entités : pour eux, l’actuel projet de statuts decette AIS laisse trop peu de place à l’associatif.
Cette AIS couvrira des commune à caractéristiques relativement disparates (Floreffe, Fosses, Gembloux, Jemeppe-sur-Sambre, Mettet, Profondeville, Sambreville et Floreffe). Elle concernedonc 108.046 habitants, ce qui en fera l’AIS la plus importante de la province.
Ces associations considèrent l’AIS comme un outil important de la politique de logement et soulignent le rôle fondamental que les associations y jouent par la proximité qu’ellesentretiennent avec les destinataires de ces politiques. Elles devraient favoriser les contacts de l’AIS avec le terrs attendu pour mettre en oeuvre des projets dans ce sens.
La crainte est que l’actuel projet de statuts ne permette pas aux associations de jouer ce rôle. Notamment, elles n’occuperaient, dans le conseil d’administration, que deux sièges surune trentaine, alors qu’elle y revendique la parité (un siège sur deux) au sein des différents organes décisionnels de l’AIS, pour avoir son mot à dire sur lerèglement d’ordre intérieur et la définition des critères d’octroi des logements. Les associations en question attendent donc que la province, initiateur des AIS dans cecas-ci, convoque une assemblée générale constitutive, et appellent à y poser acte de candidature auprès de la députation permanente.
1 c/o Groupe d’Animation de la Basse Sambre (GABS asbl), Philippe Culot, rue Haute 8 à 5190 Spy, tél. 071/78 42 71, fax 071/ 78 77 30 ; et vivre Ensemble Namur, benoît Albert,081/22 40 47, fax 081/ 22 34 57.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)