Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Environnement

Air wallon : Carlo Di Antonio « prend des dispositions »

Le ministre wallon de l’Environnement, de la Transition écologique, de la Mobilité et des Transports Carlo Di Antonio estime que les mesures de la pollution de l’air sont suffisantes en Wallonie. Conscient du problème de santé publique, il a toutefois pris plusieurs dispositions pour améliorer la qualité de l’air.

© diantonio.wallonie.be

Le ministre wallon de l’Environnement, de la Transition écologique, de la Mobilité et des Transports Carlo Di Antonio estime que les mesures de la pollution de l’air sont suffisantes en Wallonie. Conscient du problème de santé publique, il a toutefois pris plusieurs dispositions pour améliorer la qualité de l’air.

AÉ: Dans la mise en demeure que Greenpeace vous a adressée en septembre dernier, l’ONG déplore que «le problème de la pollution atmosphérique est officiellement et systématiquement sous-estimé en Wallonie». Que répondez-vous?

C.DA: L’ONG met en lumière certaines problématiques, mais, objectivement, les taux de polluants ont fortement diminué ces 15-20 dernières années sur le territoire wallon. Concernant les oxydes d’azote, on est à moins 50% d’émissions par rapport aux années nonante. Cette amélioration est due à plusieurs facteurs comme les fermetures d’industrie lourde et les nouvelles normes en vigueur depuis l’introduction du Permis d’environnement (1999). Les véhicules ont aussi évolué et émettent moins que par le passé. En termes d’émission de dioxydes d’azote, nous sommes en dessous des valeurs-seuils européennes. La Belgique est en litige avec l’Europe à cause de Bruxelles, Anvers et Gand mais la Wallonie n’est pas concernée. En revanche, nous ne sommes pas en dessous des valeurs limites de l’OMS, qui ne sont pas contraignantes. Quand la Wallonie connaî...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Manon Legrand

Manon Legrand

Coordinatrice Alter Échos, journaliste (social, logement, environnement)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)