Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Une quarantaine de nouvelles formations agréées dans le non-marchand"

18-03-2002 Alter Échos n° 116

Le 4 mai 2001, une convention générale et une convention-cadre entre le Forem1, la Région wallonne2, l’AFOSOC3 (association des fonds sociaux du secteur non marchandprivé) et le CRF4 (Conseil régional de la formation qui représente les agents des services publics locaux et provinciaux) a été signée. Ces conventionsportent sur l’agrément et le financement de formations pour le secteur non marchand déficitaire en la matière. Il ne s’agit pas de subsides classiques à la formationmais bien d’une sorte de prime d’encouragement conditionnée à un taux d’insertion. C’est-à-dire que le comité d’accompagnement,composé de représentants des quatre partenaires, n’agrée et ne subsidie que les formations pour le non-marchand qui peuvent effectivement déboucher sur un emploi. Lasubsidiation est ainsi liquidée en trois tranches : la première tranche est une avance, la deuxième et la troisième ne sont obtenues que moyennant insertion de la personneen formation. Il y a donc obligation de résultat pour l’opérateur de formation. La convention particulière entre le Forem et les opérateurs de formation porte ainsisur la durée de la formation + 6 mois pour vérifier le taux d’insertion. Quarante millions provenant de la Région wallonne ont été budgétés pour2001, même chose en 2002 ; ils couvrent les primes d’insertion aux opérateurs et les frais de stagiaires comme les frais de déplacement et leur rémunération (1euro brut/heure). Ce sont les trois chefs de projet, à savoir Afosoc, le Forem et le CRF qui prennent en charge la détection des besoins des secteurs. Le comitéd’accompagnement qui agrée les opérateurs se réunit quant à lui environ une fois par mois. Jusqu’à présent, 48 dossiers sur 65 remis ontété agréés. Championne toutes catégories : la formation d’”auxiliaire polyvalent pour les services à domicile et les collectivités” quireprésente quelque 80 % des formations agréées (1.300 heures de cours, soit environ un an de formation). Les 20 % restants se partagent les formations tels “Encadrement de lapetite enfance en milieu interculturel”, “assistant logistique”, “aide ménagère”, “accompagnateur multiculturel”, “brancardier”, “aide hospitalière”, “agent d’entretien etde maintenance pour le secteur hospitalier”, “garde à domicile”, “employé-réceptionniste-information”, etc. Parmi les opérateurs de formation, c’estl’enseignement de promotion sociale qui se taille la part du gâteau avec une quarantaine de dossiers agréés, le reste étant attribué aux OISP (Organismesd’insertion socioprofessionnelle).
La convention actuelle doit prendre fin le 30 juin 2001 ; d’ores et déjà de nouvelles négociations sont en cours afin de la reconduire. Quant àl’évaluation du taux d’insertion, il est encore trop tôt pour se prononcer, la plupart des formations sont toujours en cours et une fois celles-ci terminées, il faudraattendre six mois pour pouvoir avoir une idée de l’insertion effective.
1 Forem, bd Tirou, 104 à 6000 Charleroi, tél. : 071 20 65 21, fax : 071 20 67 99, contact : Christine Dagniaux.
2 Cabinet Arena, rue du Moulin de Meuse 42 à 5000 Beez, tél. : 081 23 47 11, fax : 081 23 47 64, contact : Raymonde Yerna.
3 Afosoc, quai du Commerce 48 à 1000 Bruxelles, tél. : 02 227 59 70, fax : 02 227 59 79, contact : Nicolas De Rosee.
4 CRF, allée du Stade, 12 à 5100 Jambes, tél. : 081 32 71 11 (n° du CRAC par lequel on obtient le CRF), contact : Pierre Petit.

catherinem

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)