Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Social

Un décret wallon plus social ?

En matière de précarité énergétique, la Wallonie est confrontée aux même défis que Bruxelles. En particulier, la faible performance de son bâti. Par contre, l’approche politique des questions liées à l’énergie diffère sensiblement. Le point avec le Réseau wallon pour l’accès durable à l’énergie (Rwade).

En matière de précarité énergétique, la Wallonie est confrontée aux même défis que Bruxelles. En particulier, la faible performance de son bâti. Par contre, l'approche politique des questions liées à l'énergie diffère sensiblement. Le point avec le Réseau wallon pour l'accès durable à l'énergie (Rwade).

À la différence de Bruxelles, la Région wallonne a adopté le système des compteurs à budget pour cadrer les dépenses énergétiques des ménages en difficulté. Ce système suscite la polémique. Pour Aurélie Ciuti, coordinatrice du Réseau wallon pour l'accès durable à l'énergie (Rwade), les compteurs à budget devraient tout simplement être bannis. Il coûte cher et n'apporte qu'une réponse très limitée à la problématique de la précarité énergétique. En outre, le système wallon ne met aucune protection face aux coupures unilatérales. Une personne qui a refusé l'installation d'un compteur à budget, ou est présumée l'avoir refusé – pour cause d'absence du domicile par exemple – se verra couper la fourniture de gaz ou d'électricité, sans autre forme de procès. « Avec cet argent, on voudrait faire d'autres choses, explique Aurélie Ciuti. Ce n'est pas un compteur à budget qui va expliquer aux ménages comment adapter leurs comportements pour réaliser des économies d'énergie ! » Non seulement il faudrait que les ménages soient accompagnés dans leurs comportements de consommation des énergi...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Arnaud Gregoire

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)