Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Travail intérimaire : vers la fin des restrictions ?

Adoptée par le Parlement européen, la directive concernant le travail intérimaire appelle notamment à la levée des restrictions « non justifiées» empêchant l’usage de l’intérim dans certains secteurs. En Belgique, le secteur public, la batellerie intérieure et le déménagement pourraient, entre autres,être concernés. Une question actuellement débattue au sein du Conseil national du travail (CNT).

28-11-2008 Alter Échos n° 283

Adoptée par le Parlement européen, la directive concernant le travail intérimaire appelle notamment à la levée des restrictions « non justifiées» empêchant l'usage de l'intérim dans certains secteurs. En Belgique, le secteur public, la batellerie intérieure et le déménagement pourraient, entre autres,être concernés. Une question actuellement débattue au sein du Conseil national du travail (CNT).Après six ans de palabres, la directive européenne concernant le travail intérimaire vient d'être votée, en séance plénière, au Parlementeuropéen, le 22 octobre dernier. Un accouchement douloureux justifié par l'une des deux principales mesures contenues dans la directive : l'equal treatment, ou « traitementégalitaire » qui stipule que les travailleurs intérimaires doivent bénéficier de droits égaux à ceux des travailleurs « réguliers »en termes d'heures de travail, de salaire et de vacances. Si ce principe d'égalité était déjà d'application dans un bon nombre de pays, dont la Belgique, certainsÉtats moins favorables à la régulation du marché du travail rechignaient à suivr...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Julien Winkel

Julien Winkel

Journaliste (emploi et formation)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)