Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Emploi

Territoires zéro chômeur : l’heure des choix

En Wallonie, certains acteurs de l’emploi et de la formation espèrent bien pousser la ministre de l’Emploi, Christie Moreale, à débloquer au plus vite des budgets destinés à expérimenter des «territoires zéro chômeur longue durée». Comment? en favorisant l’émergence de projets prêts à démarrer dès que les fonds seront disponibles. Mais pour cela, la ministre devra probablement faire des choix et aller chercher des moyens dans les enveloppes prévues pour d’autres politiques…

©Doug Geisler/FlickrCC

En Wallonie, certains acteurs de l’emploi et de la formation espèrent bien pousser la ministre de l’Emploi, Christie Morreale, à débloquer au plus vite des budgets destinés à expérimenter des «territoires zéro chômeur longue durée». Comment? En favorisant l’émergence de projets prêts à démarrer dès que les fonds seront disponibles. Mais pour cela, la ministre devra probablement aller chercher des moyens dans les enveloppes prévues pour d’autres politiques…

Il ne le dira pas comme ça, mais son intention est assez limpide: Paul Timmermans entend bien mettre un petit coup de pression sur Christie Morreale (PS), la ministre de l’Emploi wallonne. Paul Timmermans, c’est le président de la Chambre emploi-formation de l’Instance Bassin Hainaut-Sud, cette organisation chargée de remettre des avis ou des recommandations concernant les politiques de l’emploi et de la formation. C’est aussi et surtout celui par qui les fameux «territoires zéro chômeur» vont peut-être faire leur trou au sud du pays.

Expérimentés depuis 2016 en France, ceux qu’on désigne aussi sous l’acronyme un peu barbare de «TZCLD» – pour «Territoires zéro chômeur de longue durée» – se basent sur un principe assez simple: créer sur certains territoires des «entreprises à but d’emploi» (EBE) censées engager sur une base volontaire la majeure partie des demandeurs d’emploi de longue durée – plus d’un an d’inoccupation...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

En savoir plus

En Wallonie, certains acteurs de l’emploi et de la formation espèrent bien pousser la ministre de l’Emploi, Christie Morreale, à débloquer au plus vite des budgets destinés à expérimenter des «territoires zéro chômeur longue durée». Comment? En favorisant l’émergence de projets prêts à démarrer dès que les fonds seront disponibles. Mais pour cela, la ministre devra probablement aller chercher des moyens dans les enveloppes prévues pour d’autres politiques…

Il ne le dira pas comme ça, mais son intention est assez limpide: Paul Timmermans entend bien mettre un petit coup de pression sur Christie Morreale (PS), la ministre de l’Emploi wallonne. Paul Timmermans, c’est le président de la Chambre emploi-formation de l’Instance Bassin Hainaut-Sud, cette organisation chargée de remettre des avis ou des recommandations concernant les politiques de l’emploi et de la formation. C’est aussi et surtout celui par qui les fameux «territoires zéro chômeur» vont peut-être faire leur trou au sud du pays.

Expérimentés depuis 2016 en France, ceux qu’on désigne aussi sous l’acronyme un peu barbare de «TZCLD» – pour «Territoires zéro chômeur de longue durée» – se basent sur un principe assez simple: créer sur certains territoires des «entreprises à but d’emploi» (EBE) censées engager sur une base volontaire la majeure partie des demandeurs d’emploi de longue durée – plus d’un an d’inoccupation...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Julien Winkel

Julien Winkel

Journaliste (emploi et formation)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)