Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

#mobilier anti-SDF

Environnement/territoire

« Les villes mettent en œuvre une violence qui agit sur le mépris »

Ouvrez les yeux et observez… ces «assis-debout» ou bancs segmentés en places individuelles fleurir dans nos gares et stations de métro. Ces grillages surgir au détour d’une rue. Et ces caméras discrètes épier nos pas. Pour Mickaël Labbé, philosophe spécialiste de l’architecture et auteur de «Reprendre place: contre l’architecture du mépris» (Payot, 2019), ce sont autant de signaux de mépris envoyés par la ville, de gestes hostiles – et parfois sournois – envers toutes celles et tous ceux qui la peuplent.