Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Quand l'informatisation rencontre l'action sociale…

Si les CPAS wallons sont aujourd’hui très informatisés, les nouvelles technologies de l’information et de la communication mettent quotidiennement àl’épreuve ces administrations. En cause, une informatique souvent imposée en méconnaissance des réalités du terrain, et avec peu de moyens pour lamaîtriser. À l’avenir, comment permettre aux CPAS d’évoluer tout à la fois dans le respect de leurs missions sociales et dans de bonnes pratiques enmatière de nouvelles technologies ? Une équipe d’experts des Facultés universitaires de Namur (FUNDP) fait le point sur la question dans un ouvrage qui vient deparaître aux Presses universitaires de Namur.

27-08-2007 Alter Échos n° 233

Si les CPAS wallons sont aujourd'hui très informatisés, les nouvelles technologies de l’information et de la communication mettent quotidiennement àl’épreuve ces administrations. En cause, une informatique souvent imposée en méconnaissance des réalités du terrain, et avec peu de moyens pour lamaîtriser. À l’avenir, comment permettre aux CPAS d’évoluer tout à la fois dans le respect de leurs missions sociales et dans de bonnes pratiques enmatière de nouvelles technologies ? Une équipe d’experts des Facultés universitaires de Namur (FUNDP) fait le point sur la question dans un ouvrage qui vient deparaître aux Presses universitaires de Namur.Quand l’informatique rencontre l’action sociale… Regards pluridisciplinaires sur l’informatisation des CPAS1, l’ouvrage en question constitue lesactes (étoffés) du congrès organisé en avril 2006 par les secrétaires de CPAS et dont le thème était : “L’information des CPAS, uneréalité plurielle”. Fondée sur une large enquête menée auprès de l'ensemble des CPAS de Wallonie et en concertation étroite avec ceux-ci, cetteétude pluridisciplinaire se veut un outil...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

catherinem

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)