Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Economie

Pour l’économie sociale aussi, l’avenir est incertain

La crise liée au Covid-19 impacte aussi l’économie sociale. Faillites, licenciements: les entreprises du secteur réalisent aujourd’hui que le fameux «monde d’après» Covid-19, loin de leur être favorable, pourrait leur coûter quelques plumes. Voire toutes…

Les Petits-Riens © FrancoisCorbiau

«À terre.» Il est en général difficile de déceler l’état d’esprit d’une personne lorsqu’on lui parle par visioconférence. Trop de technique, de distance… Pourtant, lorsque la voix d’Emmanuel Bawin sort des haut-parleurs de l’ordinateur sur l’écran duquel s’affiche aussi son visage, elle paraît un brin fatiguée. Il y a de quoi: directeur général de l’entreprise «Les Petits Riens», le jeune homme vient de résumer, par ces deux mots, l’état financier dans lequel pourrait finir par se trouver la célèbre asbl si d’aventure la crise du Covid-19 devait perdurer. Avec un manque à gagner de trois millions d’euros prévu pour leur chiffre d’affaires en 2020, «Les Petits Riens» (Lire «Rien ne se perd, rien ne se crée... tout se transforme chez Les Petits Riens», Focales, juillet 2018) sont en difficulté…

En juillet déjà, après le confinement, Emmanuel Bawin annonçait une baisse de 6% du même chiffre d’affaires. Aujourd’hui, à l’aube de la rentrée, on serait passé à -10%. En cause: la canicule, véritable «coup de grâce», qui aurait dissuadé les gens de sortir de chez eux. Et, surtout, les nouvelles restrictions sanitaires émises fin juillet par le Conseil national de sécurité alors que «chacune de ces mesures a un impact direct sur notre chiffre d’affaires. Dès que l’une d’elles est assouplie, celui-ci repart à la hausse». Un constat que l’on retrouve – avec diverses nuances – au sein de...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Julien Winkel

Julien Winkel

Journaliste (emploi et formation)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)