Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale

Citoyenneté

Place du Jeu de Balle : une pétition signée par plus de 23.000 personnes

En trois semaines, la pétition contre la création d’un parking sous la Place du Jeu de Balle, dans le quartier des Marolles à Bruxelles, a récolté plus de 23.000 signatures. Elle a été remise en fanfare au collège des bourgmestre et échevins de la Ville.

19-12-2014
© Plateforme Marolles

L'action citoyenne a de l'avenir. Après 22 jours de mobilisation, la Plateforme Marolles a recueilli 23.336 signatures via internet par la pétition « Pas de parking sous la place du Jeu de Balle ». Ce projet de parking est un des quatre dont la construction est envisagée par le collège socialiste-libéral dans le cadre de son plan de mobilité pour le centre de la capitale, dont la colonne vertébrale du projet sera le piétonnier aménagé sur les boulevards du centre.
Pour marquer le coup, ce jeudi, un cortège d'une centaine de personnes - 150 selon les organisateurs - s'est rendu en fanfare à l'Hôtel de Ville de Bruxelles pour accompagner le « Roi des Brols », délégué des Marolles, et pour remettre au collège des bourgmestre et échevins de la Ville sa pétition.
Dans une lettre adressée au Bourgmestre, les signataires insistent sur leur attachement au « caractère populaire du quartier » des Marolles, « à son marché aux puces et à l'économie qui y est intrinsèquement liée. » Si elle souligne les « dommages irréparables » que causerait la construction de ce parking « aux équilibres économiques et sociologiques particuliers » du quartier, la Plateforme demande à la Ville une véritable concertation avec les habitants.
Un écho au-delà de Bruxelles
La Plateforme Marolles s'est constituée en novembre dernier, au terme d'une réunion de près de 150 personnes opposées au projet soutenu par l...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Rafal Naczyk

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)