Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Nouvel outil pour les acteurs de l’insertion socioprofessionnelle : le Passeport cognitif pour l’insertion

Fort d’une expérience acquise depuis 1993, le CPAS de La Louvière a multiplié les projets et les actions en matière d’insertionsocioprofessionnelle1. Jusqu’à l’aboutissement, en 1998, à savoir : la création d’un centre d’Évaluation et de Remédiation (CER)en collaboration avec les EFT Format 21 et l’asbl Cedar2. À l’époque déjà, le CPAS louviérois s’était doté du logicielEval II, qui permettait de tester les aptitudes professionnelles des candidats à la réinsertion3. Les résultats définissaient alors la recherche du profil etl’orientation à donner à la personne testée (soit une formation qualifiante, soit une préformation, soit une mise à l’emploi)4.

28-07-2005 Alter Échos n° 143

Fort d’une expérience acquise depuis 1993, le CPAS de La Louvière a multiplié les projets et les actions en matière d’insertionsocioprofessionnelle1. Jusqu’à l’aboutissement, en 1998, à savoir : la création d’un centre d’Évaluation et de Remédiation (CER)en collaboration avec les EFT Format 21 et l’asbl Cedar2. À l’époque déjà, le CPAS louviérois s’était doté du logicielEval II, qui permettait de tester les aptitudes professionnelles des candidats à la réinsertion3. Les résultats définissaient alors la recherche du profil etl’orientation à donner à la personne testée (soit une formation qualifiante, soit une préformation, soit une mise à l’emploi)4.

En 2002, le CPAS de La Louvière a envisagé le renforcement du projet et a créé le projet Equal-PCI, ou Passeport cognitif pour l’insertion. De trois intervenants,le projet est ainsi passé à douze partenaires réunis à la suite d’un appel à synergie lancé par le Comité subrégional de l’emploiet de la formation de Mons-La Louvière5. L’objectif consiste à mettre en contact un maximum d’associations et d’échanger autant d’informationset de méthodes de travail que possible. Les écoles de promotion sociale accueillent des formations et des périodes de remédiation. Le centre Indigo se charge des besoinsen matière de communication.

Lancé en mai 2002, pour une période de 24 mois, le Passeport cognitif pour l’insertion entend atteindre « une meilleure lisibilité des compétence cognitivespar l’ensemble du dispositif, à savoir les bénéficiaires mais aussi les opérateurs publics et privés ; une meilleure remédiation aux lacunes cognitivesconstatées lors de l’évaluation ; une meilleure identification des formations qualifiantes et des métiers disponibles ; une meilleure implication des opérateurs deformation et d’insertion ».

Notons enfin que le PCI a un grand frère européen, le Passeport européen cognitif pour l’insertion (PECI), où les interactions s’effectuent avec lacollaboration d’acteurs de l’insertion socioprofessionnelle italiens (ISVOR-FIAT-Conform et SAIP-Provincia di Latina) et grecs (HMA- ministère de l’Emploi).

1. Le CPAS recevra une subvention du Fonds social européen en 1994.
2. Le projet Equal a été retenu dans le cadre des projets du Phasing Out de l’Objectif 1.
3. Logiciel d’autoévaluation des compétences cognitives (aptitudes lexicales, numériques, logiques et spatiales) individualisé et confidentiel. Constitué demodules indépendants, il comporte plus de 650 exercices d’évaluation.
4. Préformations en techniques du spectacle, espaces verts, préformation administrative, entretien, agriculture biologique. Mise à l’emploi sous contrat article 60§7,article 61, mise à l’emploi dans le cadre des aides à l’emploi.

5. Awiph, Braine Emploi asbl, Cedar asbl, CPAS de La Louvière, CPAS de Mons, Creaform asbl, Centre Indigo, IOS, PCI asbl, CPEPSB Hornu, Format 21, École industriellesupérieure de Mons. Associé au projet Equal, il bénéficie donc du soutien du Fonds social européen. Le projet PCI est coordonné par Daniel Nervenne (rueAlbert I, 19 à 7100 La Louvière, Tél. : 064 27 81 13, fax : 064 27 81 29, e-mail : nervenne@skynet.be).

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)