Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

29 ACS1 mi-temps vont renforcer les rangs des agents d’insertion socioprofessionnelle au sein des CPAS bruxellois, portant ainsi leur nombre à 73. Le Gouvernement de la Région deBruxelles-Capitale a approuvé cette proposition le 9 octobre 1997. Préparée avec la DRISU2 par le Ministre-Président chargé de l’Emploi, Charles Picqué3,elle s’inscrit dans le cadre d’un programme, mis en place en 1992, «destiné à favoriser et à renforcer l’insertion socioprofessionnelle des minimexés et desbénéficiaires bruxellois de l’aide sociale» .
Pour rappel, ce programme est un partenariat entre les 19 CPAS bruxellois et l’ORBEM qui a pour objectif une amélioration à trois niveaux :
n «psycho-social : accès à un mieux-être psychologique. Si besoin est, une guidance thérapeutique extérieure est engagée» ;
n «formation : l’insertion par la qualification qui permet d’accroître la mobilité sociale via les organismes de formation professionnelles» ;
n «emploi : une insertion de qualité qui vise le contrat à durée indéterminée, le contrat le plus «normal» possible».
Dans les termes de la décision gouvernementale, «l’agent d’insertion a pour mission d’assurer la coordination générale du parcours d’insertion et la guidanceindividuelle.
En outre, il a pour tâches : la mobilisation maximale des ressources, la structuration adaptée des étapes, l’évaluation de l’adéquation projet/parcours,l’évaluation de chaque parcours».
De plus, «les agents d’insertion réunis en réseau par l’ORBEM suivent une formation sur : la mise à jour et la maîtrise de la carte locale et régionale del’insertion socioprofessionnelle, la concertation et la mise en oeuvre de filières d’insertion adaptées à des publics ciblés, l’acquisition et la maîtrise detechniques spécifiques de remobilisation».
La répartition des 73 agents d’insertion (ACS mi-temps) s’est faite selon les critères suivants :
n 6 ACS maximum par CPAS ;
n 2 ACS minimum par CPAS (38 mi-temps) ;
n répartition au prorata du nombre de minimexés de la commune (35 mi-temps).
L’octroi de ces 29 ACS mi-temps supplémentaires «permet d’accroître les moyens en personnel des CPAS de plus de 66 %». Cette mesure favorisera sans doute un traitement plusrapide et efficace des dossiers.
1 Agents Contractuels Subventionnés, dans le cadre des Plans de Résorption du Chômage
2 Délégation Régionale Interministérielle aux Solidarités Urbaines, rue Marché-aux-Poulets 7 à1000 Bruxelles, tél 02/505 14 96, fax 02/505 1407.
3 Cabinet : rue Ducale, 9 à 1000 Bruxelles, tél. 02/506 32 11, fax 02/514 40 22.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)