Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Nouveau Plan HP, le gouvernement promet une concertation

Le nouveau Plan HP compte septante mesures qui ne satisfont pas les associations qui soutiennent les résidents permanents en camping.

22-02-2011 Alter Échos n° 310

Le gouvernement wallon a adopté le Plan Habitat permanent (Plan HP) actualisé, ainsi que l’ensemble des mesures reprises dans son tableau de bord. Le gouvernement appelle maintenant« les associations et les pouvoirs locaux à participer à la concertation pour sa mise en œuvre concrète ». Du côté des associations, onattend de voir…

La ministre de l’Action sociale Eliane Tillieux (PS)1 – qui coordonne le dossier depuis près de deux ans – accompagnée du ministre-président RudyDemotte (PS), a présenté les grandes lignes du nouveau Plan Habitat permanent lors d’une conférence de presse dans la foulée d’une réunion du gouvernementdébut février. Ce nouveau plan tient en septante mesures réparties en cinq axes  : la maîtrise des entrées et la transformation éventuelle deséquipements touristiques, le relogement, l’accompagnement des résidents permanents, l’organisation en partenariat (avec les communes, associations…) et le pilotage du plan.

Si l’on avait craint un temps que ce plan prévoie des fermetures de campings, cela ne paraît pas être le cas des mesures adoptées par le gouvernement, « hormisles fermetures normales pour cause de problèmes de légalité », souligne-t-on au cabinet Tillieux. Pour sa mise en œuvre concrète, il doit faire placeà une large concertation avec les associations et les communes, selon le porte-parole d’Eliane Tillieux.

Du côté des associations, on reste dubitatif. Il faut dire qu’une première vague de concertation leur avait été promise en avril 2010, concertation qui n’afinalement pas eu lieu, le nouveau plan ayant donc été conçu sans prendre l’avis du terrain. David Praile, de Solidarités nouvelles2, le souligne  :« A ce stade, on n’a rien dans les mains, on attend de voir ce qui va sortir concrètement. »

Il faut dire que les associations craignent que le Plan HP nouvelle édition ait de nombreux effets collatéraux néfastes. Signalons tout d’abord que le gouvernement wallon etles associations ne sont pas d’accord sur le nombre de personnes concernées par l’habitat en équipement touristique. Pour le gouvernement cela concerne 9 500 personnes (en 2008),alors que les associations en comptent 15 000 !

Fait suffisamment rare pour être signalé, les grandes associations concernées par la problématique du logement se sont unies pour porter leurs revendications. Elles ontnotamment signé une « lettre collective au gouvernement ». Les associations signataires sont Solidarités nouvelles, Mouvement Lutte-solidarité-travail,Droit au logement différent, le Miroir vagabond, Le Forum social de Mettet, le Réseau wallon de lutte contre la pauvreté et La Teignouse.

Les inquiétudes des associations

• Les difficultés liées à cet habitat ne sont pas prises en compte dans le contexte général de crise du logement. « L’habitat permanent atoujours été considéré comme un échec alors que pour beaucoup de résidents c’est un habitat social de fait, poursuit David Praile. Et puis il y a aussi despropriétaires, des personnes qui pratiquent l’auto-construction, la rénovation et, enfin, même si tout n’est pas rose, une forme de solidarité qui se développe entrehabitants permanents. » En outre, alors que l’on connaît un exode urbain en raison des coûts de plus en plus importants du logement en ville, le logement en campingapparaît comme une alternative indispensable, selon David Praile.

• « Des mesures comportent en elles-mêmes des risques sérieux d’aggravation des conditions de vie des plus fragiles parmi les habitants. »

• Le devenir des autres sites (domaines et parcs résidentiels) n’est pas clair et suscitera encore beaucoup d’inquiétudes. Dès son origine, le plan comportaitpourtant cet espoir pour beaucoup d’habitants que leur lieu d’habitat soit reconnu. »

Relevons à ce sujet que le nouveau plan prévoit, pour un nombre limité de parcs, une reconversion en zone d’habitat.

1. Cabinet de la ministre Eliane Tillieux :
– adresse : rue des Brigades d’Irlande, 4 à 5100 Jambes
– tél.  : 081 32 34 11
– courriel  : info-tillieux@gov.wallonie.be
– site  : http://tillieux.wallonie.be
2. Solidarités nouvelles :
– adresse : rue Léopold, 36 A à 6000 Charleroi
– tél.  : 071 30 36 77
– courriel  : sn.secretariat@skynet.be
– site  : www.solidaritesnouvelles.be

Arnaud Gregoire

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)