Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

“Nouveau départ pour l’asbl “Promotion de l’emploi de la ville de Bruxelles””

24-02-1997

Redynamisée en juillet `96 par une nouvelle équipe, l´asbl “Promotion de l´emploi”1 de la ville de Bruxelles a fait part de ses nouveaux objectifs etprésenté ses premiers résultats après sept mois d´activités, à l´occasion d´une conférence de presse donnée le 19février dernier.
“Avant tout, cette asbl a pour but de constituer une banque de données des demandeurs d´emploi plus précise que celle de l´ORBEm (qui finance en partie l´asbl) en vuede renforcer le placement”, explique M. Olivier Maingain, Echevin de l´emploi de la ville de Bruxelles et Président de l´association.
Un curriculum vitae mieux spécifié au départ est dressé pour diminuer le risque de démotivation des demandeurs d´emploi confrontés dans leursrecherches à des échecs découlant d´un profil mal défini au départ.
Neuf cents demandeurs d´emploi se sont déjà inscrits dans la banque de données de l´asbl. Celle-ci nous explique que concrètement, elle peut servir auxemployeurs (PME) qui ne peuvent pas se permettre un processus de présélection. Elle permet également d´identifier les insuffisances dans la formation de base des chercheursd´emploi, et le cas échéant, sur base d´un entretien, de les orienter vers une formation par le biais d´une banque de données informatisée.
Un fois leur C.V. encodé, les demandeurs d´emploi retenus ont la possibilité d´accéder à l´Atelier de recherche active d´emploi qui escompte untaux de réinsertion professionnelle de 60 % ( 5 Ateliers annuels pour chaque fois 12 personnes, durée 5 semaines).
“Nous sommes un service d´aide à la recherche d´emploi dans la compétitivité du marché du travail. Nous ne créons pas de l´emploi !”, conclut M.Maingain. En ce qui concerne la Bourse de l´emploi précédemment organisé par l´asbl, M. Maingain tire le constat de son inefficacité : elle se résumaitde plus en plus à la représentation obligée des services publics et souffrait de l´absence du secteur privé.
Cette redynamisation de “Promotion de l´emploi” pose le problème de la multiplication des banques de données : ORBEm, promotion de l´emploi, … Où se situe lacrédibilité pour les employeurs ? A qui faut-il s´adresser ? Lorsqu´on parle de regroupement de ces banques de données dans un souci de maximiser les chances pour ledemandeur d´emploi, M. Maingain parle de bonne volonté de sa part “mais l´ORBEm semble ne pas avoir la tête à cela pour le moment, empêtré qu´il estdans une réforme des réseaux informatiques…”.
Et quelle serait la spécificité de “Promotion de l´em

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)