Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Moins de bains publics pour les SDF liégeois

Dans un an, Liège ajoutera trois cabines de douche publiques aux seules trois douches gérées par la Fontaine. D’autres sont prévues pour 2014. En attendant, c’est lerègne de la débrouille.

19-09-2010 Alter Échos n° 301

Liège sera dotée d’ici un an de trois cabines de douche publiques supplémentaires aux seules trois douches gérées par la Fontaine. En 2014, la piscine deJonfosse comptera aussi douze bains-douches de plus. Les SDF attendent.

Les 27 bains-douches publics de la piscine La Sauvenière (treize douches, quatorze baignoires) sont fermés depuis septembre 2009, car le bâtiment en travaux estdédicacé au centre Mnema d’éducation à la citoyenneté et à la tolérance. Depuis un an, l’asbl La Fontaine1 gère ainsiles seules trois douches publiques de Liège, au rythme de « trente douches par jour, compte la responsable, avec un accès de deux douches maximum par personne parsemaine ».

Cet été durant la fermeture annuelle d’un mois de La Fontaine, l’asbl Thermos2 a assuré l’intérim, en ouvrant trois soirs par semaine lestrois cabines de douches de l’abri de nuit d’hiver. Claudia Franckh, administratrice chez Thermos, s’était indignée  : « Un mois sans se laver !Tel aurait été le sort de nombreux sans-abri si Thermos et une poignée de volontaires n’avaient pas mis sur pied ce service temporaire. » « Je regrette,nous dit-elle, que la Ville n’ait pas anticipé, il y a un an, la fermeture de La Sauvenière. En mars, La Fontaine, saturée, a dû temporairement refuser de nouvellesinscriptions. Nous-mêmes avons affiché complet. Des SDF vont donc se laver discrètement la nuit dans une fontaine au centre-ville. »

La Ville a réagi à l’interpellation de Thermos  : « Après réunion avec les associations, explique l’échevin des Affaires socialesBenoît Drèze3 (CDH), deux pistes se dégagent pour trois douches publiques supplémentaires. Mais l’infrastructure ne sera pas prête avant un an ou unan et demi. Les trois douches seront près du centre-ville, dans un autre endroit qu’à La Fontaine, car leur local est utilisé à 100  %. L’infrastructuresera gérée comme à La Fontaine, avec infirmerie et nettoyage des vêtements. »

Gratuité « non exclue » à Jonfosse

La piscine de Jonfosse comptera aussi six douches et six baignoires publiques. Mais la piscine, d’un coût de 10 millions d’euros (subsidiés via 2,5 millions d’euroseuropéens), ouvrira « en 2014, prévoit l’échevin des Travaux Roland Léonard (PS)4, après partenariat avec le privé, débutdes travaux en 2012, puis 18 à 24 mois de chantier ». L’accès aux bains-douches coûtera 2,50 euros  : la gratuité pour les personnes émargeantau CPAS, comme auparavant à La Sauvenière, « n’est pas exclue », précise Benoît Drèze.

Quel est le besoin  ? Liège compte « 200 à 300 sans-abri sur l’année », nous dit Benoît Drèze. La Sauvenière aenregistré en 2007, dernière année d’ouverture complète, une moyenne de 46 bains par jour. Pourquoi alors seulement douze bains-douches à Jonfosse, contrevingt-sept à la Sauvenière  ? « Car les personnes non dotées de sanitaires sont plus rares, répond l’échevin, vu que le règlementcommunal impose qu’un logement mis en location soit doté d’un bain ou d’une douche. »

En Wallonie, seules les villes de Liège et Tournai offrent encore des bains publics. Il y en a dix à Tournai5 « accessibles gratuitement pour le publicprécarisé, nous dit-on au cabinet du bourgmestre tournaisien Christian Massy (PS). Mais les bains-douches sont aussi utilisés par des ouvriers sur chantier et des gens qui fontdes travaux dans leur maison  : les bains répondent à une nécessité, d’ailleurs les plages horaires viennent d’être élargies. »

Claudia Franckh, à Liège, évoque encore « le besoin des SDF d’être présentables. Ils n’aiment pas qu’on voie qu’ils sontà la rue. Pour les Musulmans – 80  % du public –, il y a aussi le volet culturel des ablutions très important du respect par rapport aux autres et à soid’être propre ». Pourquoi alors la lacune à Liège a-t-elle été répercutée auprès des médias un an après lafermeture de La Sauvenière  ? « Des interpellations de la Ville ont eu lieu auparavant, nous rétorque-t-elle. Sans réponse. Mais les asbl vivent de subsides et desadministrateurs hésitaient donc à… se mouiller. »

1. La Fontaine Asbl :
– adresse : rue Pouplin, 3 à 4000 Liège
2. Thermos :
– adresse : rue Chevaufosse, 80 à 4000 Liège
– tél. : 0478 12 00 73
– site : www.thermos-liege.be
L’asbl gère, de fin octobre à fin avril, un abri de nuit et la distribution de repas : réunions d’info et appel aux bénévoles les 27 et 30 septembre etle 2 octobre.
3. Échevinat des Services sociaux, Liège :
– adresse : rue Potiérue, 5 à 4000 Liège
– tél. : 04 221 84 48
– courriel : echevin.dreze@liege.be
4. Échevinat des Travaux, Angleur :
– adresse : rue de l’Hôtel de Ville, 6 à 4031 Angleur
– tél. : 04 367 20 33
– courriel : echevin.leonard@liege.be
5. Bains publics à Tournai :
– adresse : rue Madame à 7500 Tournai.

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)