Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Pinterest Impression
Actus

Midi-débat : La régionalisation de la santé à Bruxelles, une opportunité pour les publics précarisés ?

16 février 2015 Marinette Mormont

Médecins du monde et l’Agence Alter vous invitent au second midi-débat du cycle « santé et précarité » :

La régionalisation de la santé à Bruxelles*, une opportunité pour les publics précarisés ?

Où en est la construction d’un organe de gestion de la santé au niveau fédéré ?

Quelle articulation avec le Plan de santé bruxellois en construction et, plus généralement, avec la politique santé à Bruxelles ?

Toxicomanie, santé mentale, soins de première ligne… : quels sont les impacts de la régionalisation sur les publics en grande précarité ?

Intervenant.e.s :

Olivier Gillis ou Luc Detavernier, conseillers « santé » au cabinet de Didier Gosuin (Politique de la Santé à la Cocom)

Jacques Moriau, chargé de recherches (PLASTIC) au Conseil bruxellois de coordination sociopolitique (CBCS)

Naïma Regueras, service d’études des Mutualités chrétiennes

Pierre Schoemann, directeur administratif du Projet Lama

Infos pratiques :

Date : vendredi 6 mars 2015 de 12h00 à 14h00

Lieu : Médecins du monde, rue Botanique 75 à 1210 Bruxelles, Salle Karman (3e étage)

Boissons et sandwiches à disposition.

Participation gratuite mais inscription obligatoire pour le 02/03 au plus tard par mail : missions.belges1@medecinsdumonde.be

* La régionalisation et la politique santé des nouveaux gouvernements belges seront également mises en lumière lors d’une matinée d’échanges organisée par la Plate-forme d’action santé et solidarité le mardi 24 février 2015 de 9 à 13 heures : « Quelle vision globale de la santé en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles ? » Infos : http://www.sante-solidarite.be/

A propos de l'auteur(e)

Marinette Mormont

Originaire d’Arlon, « le trou de la Belgique », Marinette pense un moment devenir guide de montagne ou Tintin reporter avant de s’orienter vers des études d’histoire. Qui l’aménent au final à faire du journalisme parce que, dixit, elle ne sait faire que ça… À ses yeux, le social est un savant mélange d’attention à l’autre et de justice avec un grand J. Et l’information ? C’est parler du manque de prise en compte de l’autre et du manque de justice. Contact : marinette [dot] mormont [at] alter [dot] be

A la Une