Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Menace sur les emplois "grandes villes" à La Louvière

La constitution du gouvernement prend du temps. Une valse-hésitation qui, en période d’affaires courantes n’arrange pas les bénéficiaires de subventions. Dans le cadrede la Politique des grandes villes, l’inquiétude quant au changement de donne politique a conduit les édiles de plusieurs localités à anticiper de six mois la fin duprogramme de subsides1, mettant ainsi en péril des dizaines d’emplois à travers la Région wallonne, dans les associations dépendant de cette mannefédérale.

28-08-2007 Alter Échos n° 233

La constitution du gouvernement prend du temps. Une valse-hésitation qui, en période d'affaires courantes n'arrange pas les bénéficiaires de subventions. Dans le cadrede la Politique des grandes villes, l'inquiétude quant au changement de donne politique a conduit les édiles de plusieurs localités à anticiper de six mois la fin duprogramme de subsides1, mettant ainsi en péril des dizaines d'emplois à travers la Région wallonne, dans les associations dépendant de cette mannefédérale.À La Louvière, l'Action Prévention Proximité du Plan Stratégique de Prévention et de Sécurité x]2[/x], le Centre régional d'ActionInterculturelle du Centre3, La Louvière Plus, mais aussi les Maisons de Quartiers, la Maison des Associations, et encore le Centre de jeunes Indigo4 ont en commun debénéficier des subsides reçus dans le cadre de la Politique des grandes villes. Il s'agit pour la plupart de subsides de fonctionnement. Or, début juin, les quarante-troistravailleurs louviérois dépendant de ces associations se sont vus signifier leur préavis « pour absence de subsides », six mois avant la date fatidique de fin deprogramme. Reçus mi-juin par le bourgmestre louvi&...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)