Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Economie

L’Etat providence est mort, vive le crowdfunding !

Le projet de crowdfunding Europe Refresh prépare sa deuxième édition, le we du 3-4-5 octobre, aux Halles de Schaerbeek. Il s’agit d’un salon de découverte d’exposants venant présenter un projet à au grand public (de film, de revue, de stylisme…), un projet encore à faire puisque non encore financé.

24-09-2014

Le projet de crowdfunding Europe Refresh prépare sa deuxième édition, le we du 3-4-5 octobre, aux Halles de Schaerbeek. Il s'agit d'un salon de découverte d'exposants venant présenter un projet à au grand public (de film, de revue, de stylisme...), un projet encore à faire puisque non encore financé.
Il y a deux ans, le crowdfunding n'était connu en Belgique que dans les cercles d'initiés. Le principe est simple: financer, via la participation de monsieur ou madame tout le monde, l'émergence et la concrétisation de projets, via des campagnes de recherche de donateurs et de fonds à travers les réseaux sociaux. Une multiplicité de petits dons remplaçant une subvention ou une aide à la création trop longue à arriver, ou trop incertaine. Encore une idée pour dédouaner les États de financer la culture, l'innovation, la presse, les petits projets ? Oui et non.
Il est clair que ces mouvements citoyens de financements participatifs qui fleurissent en Europe ne sont pas étrangers à la crise économique et sociale que l'on connaît. Cependant, cette dynamique de financement par les pairs existe depuis que l'économie existe. Nombre de projets d'entreprises ont toujours reposé sur les solidarités d'individus: parents, tontons, amies... Qui dit crise dit opportunité de renouvellement des systèmes. Ce qui change ici, c'est que dans ce système, ces financements proviennent d'inconnus, pas de pr...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Aude Garelly

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)