Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Dossier Loterie nationale

Les subsides, une loterie ?

Chaque année, la Loterie nationale prévoit une enveloppe rondelette pour des subsides. En 2016, on parlait de 185,3 millions d’euros. La manière dont la Communauté française et la Région wallonne octroient ensuite cet argent pose problème au MR et à Écolo. Qui crient au manque de transparence.

Chaque année, la Loterie nationale prévoit une enveloppe rondelette pour des subsides. En 2016, on parlait de 185,3 millions d’euros. La manière dont la Communauté française et la Région wallonne octroient ensuite cet argent pose problème au MR et à Écolo. Qui crient au manque de transparence.

185,3 millions d’euros. Oui, vous avez bien lu: en 2016 la Loterie nationale a octroyé un peu moins de 200 millions d’euros de subsides à une multitude de structures. Enfin, quand on dit «octroyé», le trait est quelque peu grossi. Il serait plus exact de dire que la Loterie nationale a mis ce montant à la disposition des différents niveaux de pouvoir belges. Qui en ont fait un peu ce qu’ils voulaient, parfois sans véritable transparence d’après l’opposition.

Ce chiffre de 185,3 millions ne tombe pas du ciel. Il provient du nouveau contrat de gestion de la Loterie nationale 2016-2020, fruit d’une savante négociation entre la Loterie elle-même et la ministre responsable de cette matière, Sophie Wilmès (MR). Notons que dans le contrat de gestion 2010-2015, le montant prévu pour les subsides était de 225,3 millions d’euros. Dans les faits, il avait cependant déjà été ramené à 205,3 millions en 2014 et 205,9 millions en 2015 par le biais d’avenants. Avant donc de chuter à 185,3 millions à la suite du nouveau contrat de gestion. Pourquoi? Parce que l’État a grand besoin de deniers. Et qu’...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

En savoir plus

Chaque année, la Loterie nationale prévoit une enveloppe rondelette pour des subsides. En 2016, on parlait de 185,3 millions d’euros. La manière dont la Communauté française et la Région wallonne octroient ensuite cet argent pose problème au MR et à Écolo. Qui crient au manque de transparence.

185,3 millions d’euros. Oui, vous avez bien lu: en 2016 la Loterie nationale a octroyé un peu moins de 200 millions d’euros de subsides à une multitude de structures. Enfin, quand on dit «octroyé», le trait est quelque peu grossi. Il serait plus exact de dire que la Loterie nationale a mis ce montant à la disposition des différents niveaux de pouvoir belges. Qui en ont fait un peu ce qu’ils voulaient, parfois sans véritable transparence d’après l’opposition.

Ce chiffre de 185,3 millions ne tombe pas du ciel. Il provient du nouveau contrat de gestion de la Loterie nationale 2016-2020, fruit d’une savante négociation entre la Loterie elle-même et la ministre responsable de cette matière, Sophie Wilmès (MR). Notons que dans le contrat de gestion 2010-2015, le montant prévu pour les subsides était de 225,3 millions d’euros. Dans les faits, il avait cependant déjà été ramené à 205,3 millions en 2014 et 205,9 millions en 2015 par le biais d’avenants. Avant donc de chuter à 185,3 millions à la suite du nouveau contrat de gestion. Pourquoi? Parce que l’État a grand besoin de deniers. Et qu’...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Julien Winkel

Julien Winkel

Journaliste (emploi et formation)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)