Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Les plans d'action nationaux sur l'inclusion sociale"

Ce n’est pas dans les pays les plus riches que les enfants sont le plus à l’abri. L’une des conclusions d’une étude universitaire consacrée à la pauvreté desenfants dans 22 pays industrialisés vient nous rappeler que la pauvreté et l’exclusion sociale ne sont pas le triste privilège des régions les moins favorisées duglobe1. La stratégie européenne de lutte contre l’exclusion sociale montre une nouvelle fois toute sa pertinence pour lutter contre ces fléaux qui sont inacceptablesen ce début de troisième millénaire2. C’est dans ce cadre que la Commission et les États membres organisent actuellement des séminaires sur cettemême stratégie et sur le processus devant mener aux plans d’action nationaux3.

26-02-2001 Alter Échos n° 92

Ce n’est pas dans les pays les plus riches que les enfants sont le plus à l’abri. L’une des conclusions d’une étude universitaire consacrée à la pauvreté desenfants dans 22 pays industrialisés vient nous rappeler que la pauvreté et l’exclusion sociale ne sont pas le triste privilège des régions les moins favorisées duglobe1. La stratégie européenne de lutte contre l’exclusion sociale montre une nouvelle fois toute sa pertinence pour lutter contre ces fléaux qui sont inacceptablesen ce début de troisième millénaire2. C’est dans ce cadre que la Commission et les États membres organisent actuellement des séminaires sur cettemême stratégie et sur le processus devant mener aux plans d’action nationaux3.

Devenue un des éléments centraux de la modernisation du modèle social européen, la lutte contre l’exclusion repose sur une méthode de coordination ouverte. Ellecombine des plans d’actions nationaux (PAN/incl) couvrant une période de deux ans et un programme d’action sera présenté par la Commission pour encourager la coopérationen ce domaine4. Cette méthode qui permet d’allier cohérence et diversité nationale laisse une responsabilité majeure aux États membres quant à l’apport dessolutions et ce, en fonction des priorités adaptées à la situation de chacun. On peut regretter cependant que ces plans d’action ne soient pas contraignants comme pour l’emploipar exemple. Un autre acteur, le comité de la protection sociale, qui est composé d’experts, joue un rôle central dans le suivi de la démarche notamment sur le processus derévision par les pairs qui mènera au futur rapport conjoint. Un rapport sur lequel le Conseil européen de Laeken devra se prononcer en décembre 2001.

Au-delà du processus en cours, ce débat dépasse la seule question de l’inclusion sociale. La lutte contre l’exclusion doit s’inscrire dans le cadre d’un modèle socialeuropéen qui allie qualité de la vie et performances économiques sans hiérarchiser ces objectifs5. Comme le soulignait Jean-Luc Cobbaut de la COFACE(Confédération des organisations familiales en Europe) lors d’une conférence organisée par la Commission européenne sur l’investissement dans la qualité dansles politiques sociales et le marché du travail, ces 22 et 23 février, la lutte contre l’exclusion sociale ne peut se concevoir sans la participation des personnes qui en sont victimeset la société civile. Ceux-ci doivent être associés au dialogue sur les politiques sociales. C’est une nouvelle forme de démocratie participative qu’il fautencourager et développer.

1. Cette étude a été réalisée par la KUL et l’Université de Syracuse aux États-Unis. Koen Vleminck et Timothy M. Smeeding, “Child well-being, childpoverty and child policy in modern nations”, The Policy Press, Oxford, 2001.
2. Rapport adressé par la Commission en vue du Conseil européen de Stockholm des 23 et 24 mars. Intitulé “Tirer le meilleur parti du potentiel de l’Union européenne :consolidation et extension de la stratégie de Lisbonne”, ce rapport peut être consulté à l’adresse suivante : http://europa.ue.int/comm/stockholm_council/
3. Le réseau EAPN a, de son côté, organisé des groupes de travail qui sont coordonnés pour la Belgique par Ludo Horemans (tél. : +32(0)3 827 00 05). Parailleurs, EAPN devrait lancer prochainement un forum sur ce thème à l’adresse suivante : http://www.eapn.org

4. Le séminaire belge s’est tenu le 14 février dernier. D’autres séminaires se tiendront dans les autres États membres dans le courant du mois de mars.
5. Conseil de l’Union européenne, Lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, définition des objectifs appropriés, SOC 470, 14 octobre 2000.

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)