Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Les parlementaires bruxellois veulent plus d’efficacité dans la lutte contre la paupérisation

Voici quinze ans, le Parlement bruxellois adoptait la première ordonnance visant l’élaboration d’un rapport annuel sur l’état de la pauvreté dans laRégion de Bruxelles-Capitale. Modifiée une première fois en 2000, cette ordonnance vient de faire l’objet d’une réécriture complète qui tientcompte de l’expérience acquise. Les grands axes de cette réforme sont la simplification et le renforcement de la procédure de suivi de la lutte contre la pauvreté enRégion bruxelloise.

24-08-2006 Alter Échos n° 212

Voici quinze ans, le Parlement bruxellois adoptait la première ordonnance visant l’élaboration d’un rapport annuel sur l’état de la pauvreté dans laRégion de Bruxelles-Capitale. Modifiée une première fois en 2000, cette ordonnance vient de faire l’objet d’une réécriture complète qui tientcompte de l’expérience acquise. Les grands axes de cette réforme sont la simplification et le renforcement de la procédure de suivi de la lutte contre la pauvreté enRégion bruxelloise.Cette nouvelle ordonnance, préparée par les députés Jan Beghin (SP.A)1 et Paul Galand (Ecolo)2 en concertation avec les cabinets des ministres P.Smet et E. Huytebroeck chargés respectivement de l’Aide aux personnes et de la Coordination de cette lutte avec l’ensemble des autres ministres bruxellois, a étéadoptée ce vendredi 7 juillet 2006 par l’Assemblée parlementaire bruxelloise. Elle est cosignée par Mesdames de Galan, De Pauw et Byttebier, MM. Grimberghs, Vanraes etColson.Trois axes sont précisésCette nouvelle mouture vise à l’élaboration d’un plan régional clairement budgétisé. Pour y arriver, elle précise trois axes d...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

catherinem

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)