Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Les expulsions collectives continuent… mais le Parlement européen se rebiffe

Le 26 mai 2004, une nouvelle opération conjointe d’expulsions collectives, financée en partie par la Belgique, s’est déroulée au départ des Pays-Basvers le Cameroun et le Togo. Mais la tentative de systématisation de cette pratique au sein de l’Union européenne ne plaît guère aux parlementaires européens.Qui ont réussi à faire entendre leur position…

27-07-2005 Alter Échos n° 166

Le 26 mai 2004, une nouvelle opération conjointe d’expulsions collectives, financée en partie par la Belgique, s’est déroulée au départ des Pays-Basvers le Cameroun et le Togo. Mais la tentative de systématisation de cette pratique au sein de l’Union européenne ne plaît guère aux parlementaires européens.Qui ont réussi à faire entendre leur position…Mercredi 26 mai, un Boeing 737-800 loué à la compagnie néerlandaise Transavia a décollé de l’aéroport de Schipol (Pays Bas) à destination deDouala (Cameroun) et Lomé (Togo) avec, à son bord dix demandeurs d’asile dont la demande a été rejetée… et 20 policiers. Cette opération derapatriement forcé, financée conjointement par plusieurs pays (la France, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas et la Belgique) n’est pas la première du genre (cf. expulsionsconjointes Benelux du 9 mars dernier de demandeurs d’asiles kosovars et albanais) et a peu de chance d’être la dernière.En effet, ces expulsions conjointes risquent fort de devenir un mode opératoire banal : beaucoup d’efforts ont été investis au niveau européen dans la recherched’une polit...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

catherinem

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)