Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Le travail social a, trop souvent, mauvais genre

Le genre de la personne a-t-il un impact sur son travail ? La question était au cœur d’un colloque le 26 septembre dernier. Si la problématique commence àémerger aujourd’hui, elle est encore loin d’être travaillée dans les pratiques et intégrée dans les formations initiales.

10-10-2008 Alter Échos n° 260

Le genre de la personne a-t-il un impact sur son travail ? La question était au cœur d’un colloque le 26 septembre dernier. Si la problématique commence àémerger aujourd’hui, elle est encore loin d’être travaillée dans les pratiques et intégrée dans les formations initiales.La question avait d’abord fait l’objet d’une recherche, menée en 2005-2006 par des enseignantes, des formatrices et des étudiant(e)s en travail social de la Hauteécole Charleroi Europe. Base de leur recherche : 140 récits de travailleurs sociaux et de travailleuses sociales ayant vécu une expérience d’intervention «durant laquelle l’impact genre avait été clairement ressenti »1. Abordés lors d’un congrès en 2007, les enseignements de cette rechercheétaient tout entiers au centre de la journée d’étude du 26 septembre dernier, à l’initiative des revues Travailler le social et Chroniqueféministe ainsi que de la nouvelle Association belge des formateurs et des professionnels francophones de l’intervention sociale (ABFPFIS2).Si la finalité du travail social est bien la lutte contre les inégalités, alors s’interroger sur la sexuation des r&oci...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)