Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Le Phare : un espace de convivialité animé par des sans-abri bénévoles"

23-04-2001 Alter Échos n° 96

Début avril, “Le Phare” a ouvert ses portes au coin de la rue de Woeringen et du boulevard du Midi1. Il s’agit d’un espace de convivialité tenu par des bénévoles, soitdes sans-abri, soit des personnes qui sont passées par cette phase. Mis sur pied par l’asbl La Source2 (maison d’accueil, restaurant social et centre d’animation), ce local est avant tout unlieu de rencontre. pour les sans-abri qui n’y viennent pas nécessairement avec une demande spécifique. “L’objectif est d’aborder, au travers d’un service minimum, des gens qu’onn’aborde pas au travers de services sociaux, explique Pascal Biesemans, éducateur à La Source. Les gens viennent sans demande spécifique. Mais s’ils le désirent àun certain moment, ils peuvent toujours se faire aiguiller vers l’un ou l’autre service. Par ailleurs, vu que notre restaurant social ouvre à midi, plusieurs personnes vont attendre au Pharel’heure du repas. Nous pouvons les rencontrer différemment que lorsqu’ils sont 70 au restaurant social.”
Au Phare, les sans-abri peuvent boire des tasses de café ou de soupe fraîche pour la somme de cinq francs. Actuellement, le local est ouvert le mardi et le jeudi entre 11 h et 13 h3.”L’animation est assurée par un groupe de sans-abri assez soudé, bénévoles, que nous hébergeons depuis deux à trois mois, poursuit notre interlocuteur. Il nes’agit pas de créer un service social supplémentaire, mais d’employer la sensibilité de personnes qui connaissent le statut de sans-abri pour en aider d’autres. Cela contribueautant à les resocialiser qu’à les responsabiliser. En ce moment, il y a toujours un membre de notre équipe (éducateur ou assistant social) présent à leurscôtés. Néanmoins, il s’agit d’une situation temporaire d’un à deux mois, le temps de lancer le projet et de l’évaluer. A ce jour, dans les entretiens de suivipersonnel avec les bénévoles, nous pouvons déjà mesurer un impact positif.”
Précisons que le bâtiment du 20 de la rue Woeringen appartient à la Région bruxelloise. Il a été prêté à La Source dans le cadre d’un bailemphytéotique d’une durée de 27 ans. Cette dernière y a construit cinq logements supervisés pour des personnes hébergées par leur maison d’accueil. Dans lecadre de rénovations, l’asbl a bénéficié de primes à la rénovation et de primes au logement.
1 A deux pas de la station prémétro “Lemonnier”. Il s’agit d’un espace de 4 m sur 3 avec 8 chaises, 4 tables et un petit réchaud.
2 Rue de la Senne 78 à 1000 Bruxelles, tél. 02 512 72 04, fax : 02 512 71 75, e-mail : source@misc.irisnet.be
3 En moyenne, dix tasses de café et dix tasses de soupe sont consommées sur les deux heures d’ouverture. Cette consommation devrait augmenter avec le temps, car l’association comptefaire connaître Le Phare. Outre le bouche à oreille, il est question de distribuer des tracts dans les gares et des affiches dans d’autes services sociaux : CPAS, maisonsmédicales, maisons d’accueil, services d’entraide, restaurants sociaux, etc.

Baudouin Massart

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)