Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Le grondement monte en coulisses de l’éducation permanente

Avis négatif de la ministre à la suite d’un, deux ou trois avis négatifs du côté de l’administration, de l’inspection, du Conseil supérieur del’éducation permanente. Refus de certains axes auxquels ils prétendaient pour d’autres. En attente – parfois après retrait du dossier dans le premier train dereconnaissance – pour les troisièmes.

09-06-2006 Alter Échos n° 210

Avis négatif de la ministre à la suite d'un, deux ou trois avis négatifs du côté de l’administration, de l’inspection, du Conseil supérieur del’éducation permanente. Refus de certains axes auxquels ils prétendaient pour d’autres. En attente - parfois après retrait du dossier dans le premier train dereconnaissance - pour les troisièmes.En procédure de recours pour d’autres encore…. Et reconnus pour quelques-uns. Les associations font face au nouveau décret éducation permanente avec unefortune inégale. En coulisses, on s’agite. Mais sur la scène publique, la prudence est de rigueur. On préfère l’anonymat. Question de ménager seschances. Des commentaires, transparaît l’inquiétude.Des a priori qui desserventParmi les réflexions glanées de ci, de là, on constate une relative incompréhension. Si un bon nombre s’accorde pour reconnaître qu’il n’y a paslieu de transformer l’éducation permanente en fourre-tout, beaucoup comprennent mal ce qui préside aux avis rendus. Ainsi un responsable d’association avance : « Quandon rédige un nouveau décret, il est évident qu’on fait le ménage ...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Catherine Daloze

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)