Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

“Le CSE aborde le noeud des “pièges à l’emploi””

21-12-1998 Alter Échos n° 43

Le 17 décembre, le Conseil supérieur de l'emploi (CSE) 1 a finalisé le texte d'une recommandation sur les «pièges à l'emploi». Cette expressionrecouvre toute situation où «l'incitant pour un demandeur d'emploi à chercher ou à accepter un emploi est insuffisant». Il s'agit d'un des éléments,certes bien spécifique, de la problématique du chômage et de l'insertion : pour le CSE, c'est en effet la question de la création d'emploi qui reste prioritaire, puisque«le manque d'emploi est le principal piège à l'emploi».Le CSE a donc tenté d'identifier concrètement une série de pièges à l'emploi. Son hypothèse de travail a été que l'accroissement de revenu pourqui accepte un emploi doit être d'au moins 15%.2Quelques exemples peuvent être cités.> Le chômeur complet chef de ménage monoparental n'a intérêt à accepter un temps plein que si celui-ci est rémunéré à au moins 130à 150% du salaire minimum. Approximativement, le Conseil estime que cette situation est celle de 95.000 sur 285.000 chômeurs de plus d'un an.> Le temps partiel ne présente un intérêt financier pour aucune ...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)