Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Le centre de méthadone Start à Liège au cœur de la polémique

Des usagers du centre de distribution de méthadone Start, à Sainte-Walburge, crient au secours – parfois devant porte close. Le comité de quartier a… sa dose etréclame le déménagement du centre. L’hôtel de police Natalis dément les délits dans le quartier dénoncés par des membres du comité,et des habitants taxent celui-ci d’extrémisme. En 2006, 780 toxicomanes, sur près de 3 000 à Liège, ont bénéficié à Sainte-Walburge(quartier de Liège) de méthadone et 70 000 seringues ont été échangées. Quid de la réinsertion ? Seuls 8% des usagers de Start déclarenttravailler – parfois au noir ou ponctuellement. Le leitmotiv du centre ? « Pour s’en sortir, nous répond le directeur Philippe Bollette, il faut d’abord rester en vie.» Reportage.

20-04-2007 Alter Échos n° 227

Des usagers du centre de distribution de méthadone Start, à Sainte-Walburge, crient au secours – parfois devant porte close. Le comité de quartier a… sa dose etréclame le déménagement du centre. L’hôtel de police Natalis dément les délits dans le quartier dénoncés par des membres du comité,et des habitants taxent celui-ci d’extrémisme. En 2006, 780 toxicomanes, sur près de 3 000 à Liège, ont bénéficié à Sainte-Walburge(quartier de Liège) de méthadone et 70 000 seringues ont été échangées. Quid de la réinsertion ? Seuls 8% des usagers de Start déclarenttravailler - parfois au noir ou ponctuellement. Le leitmotiv du centre ? « Pour s’en sortir, nous répond le directeur Philippe Bollette, il faut d’abord rester en vie.» Reportage.Depuis le 12 mars, Michel Leguebe, 49 ans, dirige le commissariat de Sainte-Walburge1. Dernièrement, il était invité avec Dolorès Ries APS (agent deprévention et de sécurité), par le comité de quartier Faubourg Walburgis2. Le centre Start3, côté voirie au n° 22 rueMontagne-Sainte-Walburge pour la distribution de méthadone et les &e...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)