Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

La Région adopte un Plan pour l'emploi des jeunes bruxellois

35 % ! C’est, bon an mal an, le taux de chômage des jeunes en Région bruxelloise depuis 2005. Pas étonnant, donc, que le gouvernement bruxellois ait décidéd’adopter, à l’initiative de son ministre-président, Charles Picqué (PS), et de son ministre de l’Économie et l’Emploi, Benoît Cerexhe (CDH), un Plan pour l’emploides jeunes. Ayant reçu le soutien des interlocuteurs sociaux, il se décline en cinq axes et vingt-six mesures, qui constituent soit un approfondissement de politiques existantes, soitdes dispositions nouvelles.

15-02-2008 Alter Échos n° 245

35 % ! C'est, bon an mal an, le taux de chômage des jeunes en Région bruxelloise depuis 2005. Pas étonnant, donc, que le gouvernement bruxellois ait décidéd'adopter, à l'initiative de son ministre-président, Charles Picqué (PS), et de son ministre de l'Économie et l'Emploi, Benoît Cerexhe (CDH), un Plan pour l'emploides jeunes. Ayant reçu le soutien des interlocuteurs sociaux, il se décline en cinq axes et vingt-six mesures, qui constituent soit un approfondissement de politiques existantes, soitdes dispositions nouvelles.Il est impossible de faire la liste exhaustive des mesures proposées dans les cinq axes retenus1 : multiplier les expériences professionnelles, lutter contre ladualisation scolaire, améliorer les compétences des chercheurs d'emploi, renforcer l'accompagnement de chaque chercheur d'emploi, et développer de l'emploi pour les peuqualifiés. On notera toutefois la place de choix accordée à l'enseignement, preuve de l'intérêt particulier de la Région pour cette politique communautaire :en l'occurrence, celui-ci se matérialise, entre autres, par la décision de « convoquer une conférence régionale relative aux synergies entre l'emploi, la formationet l'enseignement », la cr...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Edgar Szoc

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)