Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

La Confédération de la construction se prononce pour l’abaissement de l’obligation scolaire

À l’occasion de la présentation de son mémorandum aux partis politiques pour les élections fédérales du 10 juin, la Confédération de laconstruction (fédération patronale du secteur1) a relancé le débat sur l’obligation scolaire. Par la voix de son administrateur délégué,Robert de Mûelenaere, elle a proposé que les jeunes, à partir de 16 ans, puissent être engagés dans un secteur qui se plaint, de longue date, de pénuriesstructurelles. Ce point ne figure cependant pas explicitement dans le mémorandum présenté.

05-03-2007 Alter Échos n° 224

À l'occasion de la présentation de son mémorandum aux partis politiques pour les élections fédérales du 10 juin, la Confédération de laconstruction (fédération patronale du secteur1) a relancé le débat sur l'obligation scolaire. Par la voix de son administrateur délégué,Robert de Mûelenaere, elle a proposé que les jeunes, à partir de 16 ans, puissent être engagés dans un secteur qui se plaint, de longue date, de pénuriesstructurelles. Ce point ne figure cependant pas explicitement dans le mémorandum présenté.Depuis 1983, l'obligation scolaire est fixée à 18 ans. Malgré le développement des filières en alternance qui permettent aux jeunes d'apprendre le métier,au moins partiellement, sur les lieux de travail, la Confédération juge l'obligation scolaire jusqu'à 18 ans contre-productive : elle maintiendrait beaucoup de jeunes dans unespirale de l'échec qui les éloignerait de l'emploi, même après leurs études. La Confédération se plaint également de la rigidité del'organisation scolaire, qui rend complexe l'intégration dans une équipe à l’occasion d’un stage ou da...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Edgar Szoc

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)