Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

“La CES critique les Lignes directrices pour l’emploi”

07-12-1998 Alter Échos n° 42

Fin novembre, à la suite du Forum sur l’emploi qu’elle avait organisé à Vienne les 16 et 17 novembre derniers, la Confédération européenne des syndicats(CES) 1 a envoyé une lettre aux deux présidents de la réunion conjointe du Conseil Ecofin et Social. Cette réunion – qui a eu lieu le 1er décembre – a adoptéles propositions de Lignes directrices pour l’emploi pour 1999, en prévision du Conseil européen de Vienne (11-12 décembre) 2.
Dans cette lettre, Emilio Gabaglio, le secrétaire général de la CES, préconisait :
> La fixation d’un objectif européen nouveau démontrant l’engagement ferme des gouvernements européens envers la stratégie pour l’emploi, soit l’augmentation du tauxd’emploi à 70 % dans les années à venir.
> L’orientation des objectifs quantifiés vers la moyenne des trois meilleurs pays de l’Union.
> La promotion de l’égalité des chances entre hommes et femmes, et la lutte contre la discrimination des travailleurs handicapés et des minorités ethniques, dans tousles piliers des Lignes directrices.
> La garantie du financement des objectifs décidés.
La CES entend également donner une priorité à la réorganisation et la réduction du temps de travail. Elle veut que le temps hebdomadaire, réglé par ladirective sur le temps de travail, soit réduit de 48 à 44 h. La CES demande en outre que les autorités publiques s’assurent que les partenaires sociaux européens soientpleinement associés – à tous les niveaux – à la préparation, au suivi et à l’évaluation des Lignes directrices.
1 CES, bd Emile Jacqmain 155 à 1210 Bruxelles, tél. : 02/224 04 11, fax : 02/224 04 54, e-mail : etuc@etuh.lrt.be. Site web : http://www.etuc.org
2 Les comptes rendus des réunions du Conseil sont disponibles sur Internet à l’adresse suivante : http://ue.eu.int/newsroom

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)