Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"L'OSE analyse les indicateurs de pauvreté et d'exclusion"

07-05-2001 Alter Échos n° 97

À Nice, en décembre 2000, les 15 États membres de l'Union européenne ont donné le feu vert à un vaste programme de lutte contre la pauvreté etl'exclusion sociale reposant notamment sur des indicateurs. Dans une analyse approfondie sur ces indicateurs monétaires et non monétaires envisagés dans une perspectiveeuropéenne, l'Observatoire social européen met en garde quant aux limites de l'exercice : "Il n'existe aucune définition commune reconnue par tous du phénomène del'exclusion sociale, contrairement à la pauvreté (…) qui se caractérise par le manque de ressources matérielles, sociales et culturelles, qui empêchent unindividu ou un ménage d'atteindre le niveau de vie accepté comme minimal dans le pays où ils vivent"1. L'exclusion sociale ne se réduit pas à un étatprécis d'une situation évaluée en fonction de biens et de services considérés comme indispensables. Il s'agit au contraire d'un continuum de situations enévolution constante et caractérisé par le cumul à des degrés divers d’handicaps dans plusieurs domaines d'intégration à lasociété. Bref, il est périlleux, voire impossible, ...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)