Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale

Archives

« L’asbl Gammes crée 40 emplois PTP dans le secteur des gardes-malades »

07-06-1999 Alter Échos n° 54

Le secteur de l’aide aux personnes âgées est soumis à une forte pression. Pour ce qui est des gardes-malades en particulier, la demande va croissant alors que l’offre stagne.Un début de solution a été trouvé à Bruxelles avec la création de l’asbl «Gammes» pour «gardes-malades mutualisés» 1. L’asblqui n’a pas encore de directeur ni de personnel est actuellement abritée par la mission locale d’Ixelles. Le gouvernement bruxellois lui a accordé ce 3 juin un subside de fonctionnementde 750.000 francs. L’association regroupe les cinq centrales bruxelloises francophones de coordination de soins à domicile et quatre missions locales : Etterbeek, Ixelles, Saint-Gilles etForest.
L’asbl créera d’ici quelques mois 40 emplois sous contrat PTP temps plein pour occuper exclusivement la fonction de garde-malade, et embauchera aussi quatre personnes pour la coordinationadministrative, les soins infirmiers ou d’aide-familiale étant réservés aux cinq centres de coordination. Une formation spécifique «garde-malade» de courtedurée (deux mois) dispensée par la mission locale de Forest et l’asbl d’insertion Idee 53 débutera le 30 août et les premiers contrats seront signés le 1er novembre.À partir de janvier 2000, les gardes-malades qui le souhaitent pourront suivre une formation d’aide-familiale à raison d’un jour par semaine, rémunéré dans le cadrede leur contrat, et travailleront les autres jours. À l’issue de cette formation dispensée par le CFS (Collectif-Formation-Société), ils recevront un brevetd’aide-familiale reconnu.
40 emplois, c’est une aubaine mais les conditions requises en décourageront peut-être certains : d’abord la flexibilité inhérente au métier de garde-malade, ontravaille fréquemment la nuit et le week-end ; ensuite l’obligation de ne pas être titulaire d’un diplôme du secondaire supérieur et de répondre aux critèresd’embauche pour contrat PTP.
Et, cela peut paraître évident mais il est bon de le rappeler, des compétences humaines ainsi qu’un certain sens des responsabilités sont indispensables. Savoir s’exprimeren français oral et écrit pour pouvoir relayer l’info auprès des infirmières ou du médecin est un des prérequis de base. Deux semaines dedétermination sont prévues dans les deux mois de formation afin de s’assurer des motivations et des capacités des candidats gardes-malades.
1 ASBL «Gammes» c/o Mission locale d’Ixelles, Véronique Gedoelst, rue d’Alsace Lorraine 28 à 1050 Bruxelles, tél. : 02/502 31 05, fax : 02/502 85 58. N.B. Ladernière séance d’information pour les candidats à ces emplois se tiendra à l’ORBEm, bd Anspach 65 à 1000 Bruxelles, le 17 juin à 13h45.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)