Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale

Archives

Traverses culturelles et Piazza della memoria : un livre et une pièce, pour aller à la rencontre de l'autre

Le Brabant wallon est riche de représentants d’environ deux cents nationalités et cultures différentes. Le vendredi 1er février, Pierre Anthoine pour leCentre régional d’intégration du Brabant wallon (CRIBW), Olivier Van Hee, pour le Centre culturel du Brabant wallon (CCBW), Jacqueline Lembourg pour les Amitiés belgo-arabes(ABA), présentaient un livre d’analyse de contes, Traverses culturelles, et une pièce de théâtre produite en français et en italien Piazza dellememoria. À coup sûr, deux outils intéressants pour tous les acteurs qui pratiquent l’interculturalité : écoles, écoles de devoirs, maisons de jeunes,centres culturels, associations, etc.

15-02-2008 Alter Échos n° 245

Le Brabant wallon est riche de représentants d’environ deux cents nationalités et cultures différentes. Le vendredi 1er février, Pierre Anthoine pour leCentre régional d’intégration du Brabant wallon (CRIBW), Olivier Van Hee, pour le Centre culturel du Brabant wallon (CCBW), Jacqueline Lembourg pour les Amitiés belgo-arabes(ABA), présentaient un livre d’analyse de contes, Traverses culturelles, et une pièce de théâtre produite en français et en italien Piazza dellememoria. À coup sûr, deux outils intéressants pour tous les acteurs qui pratiquent l’interculturalité : écoles, écoles de devoirs, maisons de jeunes,centres culturels, associations, etc.

Traverses culturelles est né de la collaboration de trois partenaires : le CRIBW favorise l’intégration des personnes d’origine étrangère et mène uneaction interculturelle ; le CCBW réalise des activités de création, de promotion artistique, de formation, d’information, d’éducation permanente ; les ABA, asblnivelloise, développent une meilleure (re)connaissance culturelle entre les populations vivant en Belgique.

Dans cet ouvrage, on trouve d’abord une analyse de contes de plusieurs régions du monde. L’ouvrage les confronte à des informations issues du droit en usage dans ces régionset des proverbes qui traduisent la coutume basée sur le bon sens populaire. Les auteurs amènent donc le lecteur à réaliser un aller-retour continuel entre les contes etles valeurs dont ils sont les supports. « La première traverse culturelle des contes, précise Pierre Anthoine, aboutit à un certain nombre de valeurs, de morales etsymboles généraux qui constituent les différents chapitres de l’ouvrage. Un retour aux contes nous mène à la deuxième traverse : les mots-clés dansl’index qui se rapportent aux contes choisis parmi les différentes régions du monde. »

L’ouvrage dispose également d’un répertoire qui actualise les données de quelque cent-septante associations de terrain sur le plan communal, régional etfédéral. Il se prolonge par les sites internet du CCBW et du CRIBW. Il comporte bien sûr la bibliographie des contes choisis et quelques extraits. Mais pas la totalité ducorpus. « Replacer les contes dans leur intégralité dans l’ouvrage était impossible. Cela nous aurait demandé beaucoup trop de place », expliqueJacqueline Lembourg.

Une pièce bilingue

En 2006, dans le cadre de la reconversion de l’ouest de la province, le CCBW a réalisé une exposition, un livre et un cd intitulés Passeurs de mémoire.L’objectif était de transmettre le souvenir de la mémoire ouvrière de l’ouest du Brabant wallon, liée à l’énorme développement au siècledernier de plusieurs entreprises : les Forges de Clabecq, les Carrières de Quenast, les Papeteries de Virginal.

Les interviews des Passeurs de mémoire ont eu un autre développement. Deux auteurs, René Regordane et Marie Berré, ont créé la piècePlace des Souvenirs jouée pour la première fois sur le site des anciennes Forges. « Pour continuer ce travail de mémoire, déclare Olivier Van Hee, nous avonseu l’idée de traduire la pièce en italien. Ce travail a été réalisé par Marie Berré et Didier Brancart. Et Pascale Quevauvillers a mis en scènece nouveau spectacle. Le spectacle est bilingue. Tant les comédiens d’origine italienne que les comédiens de langue française ont choisi de s’exprimer dans leur languematernelle. Ce choix est symbolique, car il nous permet d’entrer très concrètement dans ce monde du travail multiculturel. Enfin, la pièce traduit l’importance d’une valeur quel’on retrouve dans toutes les cultures, celle de l’amour qui trouve son aboutissement dans une des formes fondamentales de toutes les structures sociales : celle du mariage. »

Un travail de réseau

Olivier Van Hee a voulu mettre en avant une des chevilles ouvrières de ces projets, dont c’était le dernier jour de travail : « La réalisation de ces œuvres doitbeaucoup à l’énergie de Jacqueline Lembourg, une énergie dont les suivants devront avoir la mémoire pour gravir toutes les montagnes et combattre tous les moulins. »Et l’animatrice du CCBW et présidente des ABA de répondre : « L’intégration, la reconnaissance réciproque passe par des projets locaux et régionaux. Si j’aipu réaliser des choses, c’est aussi grâce à mes collègues, à tous les acteurs et collaborateurs du monde interculturel et aux organismes qui les soutiennent.Aujourd’hui, nous avons plus que jamais besoin de travailler ensemble. »

1. CRIBW
– contact : Pierre Anthoine, place Josse Goffin, 1 à 1480 Tubize
– tél. : 02 366 05 51
– courriel : info@cribw.be
– site : http://www.cribw.be
2. CCBW :
– contact : Olivier Van Hee
– adresse : rue Belotte, 3 à 1490 Court-Saint-Etienne
– tél. : 010 62 10 30
– courriel : info@ccbw.be
– site : http://www.ccbw.be
3. ABA :
– contact : Jacqueline Lembourg
– adresse : rue de la Maillebotte, 21b à 1400 Nivelles
– tél. : 0478 36 03 49.

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)