Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

""Hotjob" : internet au service de l'emploi et de la formation"

15-11-1999 Alter Échos n° 63

Dans la perspective d’un millénaire tourné vers les nouvelles technologies de la communication, le Forem 1 vient d’inaugurer – le 9 novembre – son nouveau site internet.«Hotjob» 2 – c’est son nom – doit être considéré comme un «portail d’accès à un ensemble structuré d’informations sur l’emploi et laformation».
Cofinancé par la Région wallonne et le Fonds social européen, accessible gratuitement et 24 h sur 24, il s’adresse en français – et par la suite, en anglais, ennéerlandais et en allemand – non seulement aux demandeurs d’emploi mais également aux travailleurs, aux étudiants, aux entreprises, etc.
Le demandeur d’emploi pourra, par exemple, y diffuser quatre variantes de son curriculum ou s’inscrire dans une réserve de recrutement en ligne. Ces informations pourront ainsi constituer unebase de données évolutive, consultable à tout moment par les entreprises… du monde entier. Une recherche suffit pour choisir un candidat. Hotjob bénéficie de lacollaboration des acteurs clés du marché de l’emploi européen comme l’APEC (service spécialisé dans l’offre d’emploi de cadres en France et en Europe) ainsi que despartenaires commerciaux comme T’Interim ou L’Echo.
Mais la différence essentielle avec d’autres sites – plus conventionnels – est ailleurs. En effet, le Forem a voulu que Hotjob s’adresse à tous… internautes comme non-initiés.A cette fin, il a développé des centres appelés Espaces ressource emploi où le profane apprendra, accompagné d’un «webcoach», comment rédiger unCV, une lettre, répondre à une offre ou s’inscrire sur une réserve de recrutement.
Un seul Espace ressource emploi fonctionne actuellement, à Charleroi. Un autre devrait voir le jour à Liège fin novembre. Tournai et Mouscron en seront équipéesdès le début de l’année.
1 Forem, siège central, bd Tirou 104 à 6000 Charleroi, Thierry Vermeeren, tél. : 071/20 61 44.
2 http://www.hotjob.be

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)