Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

“Fondation Roi Baudouin : rapport d’évaluation “Un toit pour tous””

07-12-1998 Alter Échos n° 42

«Un toit pour tous» est un appel à projets lancé en 1996 par la Fondation Roi Baudouin pour développer la promotion du droit au logement. L’objectif est decréer au niveau local et sous forme de partenariat, «un lieu de concertation, d’information, de réflexion, de coordination, d’évaluation et d’incitation à laréalisation de nouvelles initiatives en faveur du droit au logement.» Cinq partenariats ont été sélectionnés à Esneux, Genappe, Rouvroy, St Vith etThuin. Aujourd’hui, la Fondation publie un document de présentation et d’évaluation de leurs actions1.
Après un rapide état des lieux sur les difficultés d’accès à des logements décents et à loyers modérés pour un nombre croissant depersonnes et de familles, après un rappel de la procédure de sélection des candidats et de la méthodologie d’actions qui leur a été proposée, le«Rapport de campagne» présente les cinq partenariats, leurs constats et leurs projets d’actions. Des expériences tout aussi intéressantes les unes que les autres etqui méritent d’être découvertes à la lecture.
Plus intéressant encore est l’évaluation qui est faite de ces actions de partenariats locaux. Elle s’axe autour de trois points :
n l’atteinte des objectifs initiaux ;
n l’adéquation de la méthode proposée ;
n l’avis des partenaires sur le dispositif.
Il en ressort que les cinq candidats ont développé des synergies au niveau local au-delà de leurs intentions de départ. Ce sont principalement les services publics et lesecteur associatif qui ont été porteurs des projets. Hormis à Genappe, le secteur privé s’est peu impliqué. Il en est de même, à l’exception de StVith, pour le secteur du logement social.
Les états des lieux réalisés dans les cinq communes font apparaître des demandes de plus en plus importantes pour les logements sociaux et auprès des CPAS. Cesdemandes émanent surtout de personnes isolées, de jeunes couples et de petites familles monoparentales qui disposent de petits revenus ou d’allocations de remplacement ou qui sont ensituation de surendettement.
Quant à savoir en quoi les actions menées constituent «un bénéfice pour l’amélioration du droit au logement et donc pour les personnes visées»,les principales réponses portent sur :
n la prise de conscience des responsables locaux des problèmes de logement vécus dans l’entité par les populations concernées et des nécessités de recentrageen fonction des demandes des gens ;
n une meilleure connaissance et analyse de la situation et des possibilités d’actions adaptées et plus rapides ;
n la mise sur pied d’une permanence logement…
Reste que de nombreuses difficultés persistent (divergences de vue, lourdeur des règles de fonctionnement et de prises de décision…) pour insuffler une réelle dynamiquede partenariat… Sans compter l’absence quasi-totale d’auto-évaluation. Difficile donc de voir actuellement les réels bénéfices de projet «un toit pourtous».
Le rapport de campagne de la Fondation Roi Baudouin a cependant le mérite de mettre à plat les difficultés rencontrées et les obstacles à une politiqueconcertée en matière de logement. Il offre aussi une vue plus qu’intéressante sur des expériences novatrices et pertinentes.
1 Un toit pour tous (Partenariats pour la promotion du droit au logement à l’échelle locale). Rapport de campagne, Fondation Roi Baudouin, Octobre 1998. Disponible auprès de laFondation Roi Baudouin, tél. : 071/23 37 28.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)