Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Flémalle : conflit intergénérationnel dans la cité du Parapluie

Dans la cité sociale du Parapluie à Flémalle, cinq appartements pour personnes à mobilité réduite ont remplacé, au 47, rue des Pommiers, la sallede gymnastique de l’athénée Guy Lang. Les logements, au rez-de-chaussée d’un immeuble de la société d’habitations sociales « La Maison desHommes1 », donnent sur une cour ouverte aux riverains. Les locataires se plaignent « du bruit, des crasses, de la casse et des insultes » des jeunes qui se rassemblent dans la cour.Les habitants du building voisin (n° 49, 28 locataires) craignent aussi l’arrivée de l’hiver et le squat du bâtiment par les ados. Cet été, la commune aordonné l’enlèvement des paniers de basket de la cour et l’échevin de la Jeunesse, Marc Lafontaine, envisage à présent de fermer l’accèsà la cour – en regrettant « l’intolérance de part et d’autre » dans la cité sociale. Des adultes parlent de harcèlement des jeunes, mais lapolice suspecte une éventuelle « sinistrose de personnes âgées ».

28-07-2005 Alter Échos n° 149

Dans la cité sociale du Parapluie à Flémalle, cinq appartements pour personnes à mobilité réduite ont remplacé, au 47, rue des Pommiers, la sallede gymnastique de l’athénée Guy Lang. Les logements, au rez-de-chaussée d’un immeuble de la société d’habitations sociales « La Maison desHommes1 », donnent sur une cour ouverte aux riverains. Les locataires se plaignent « du bruit, des crasses, de la casse et des insultes » des jeunes qui se rassemblent dans la cour.Les habitants du building voisin (n° 49, 28 locataires) craignent aussi l’arrivée de l’hiver et le squat du bâtiment par les ados. Cet été, la commune aordonné l’enlèvement des paniers de basket de la cour et l’échevin de la Jeunesse, Marc Lafontaine, envisage à présent de fermer l’accèsà la cour – en regrettant « l’intolérance de part et d’autre » dans la cité sociale. Des adultes parlent de harcèlement des jeunes, mais lapolice suspecte une éventuelle « sinistrose de personnes âgées ».De l’huile…Marie-Jeanne Dieudonné est locataire au 47/2 de la rue des Pommiers depuis deux ans : « ...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)