Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"ETA La Lorraine : "30 ans de combat pour l'intégration""

24-06-2002 Alter Échos n° 123

La Lorraine1, Entreprise de travail adapté (ETA) et Entreprise d’insertion (EI), a organisé, le 7 juin dernier, un forum social à Arlon. Un des moments clés du 30eanniversaire de l’entreprise. Plusieurs sujets d’actualité directement liés au secteur ont été abordés.
Des dizaines d’organismes francophones à vocation sociale étaient présents sous la présidence d’honneur de Michel Mercier, professeur de psychopédagogie auxFacultés Notre-Dame de la Paix de Namur et président du Conseil consultatif des personnes handicapées. Au total : plus de 120 invités. Ce Forum social peut êtreconsidéré comme la dernière partie d’une trilogie dont le premier épisode était consacré aux acteurs économiques, et le deuxième auxtravailleurs.
ýréée en 1972, La Lorraine est une entreprise solidaire qui propose, du lavage de vitres à la pose de chapiteaux, une large palette de services à destination dessecteurs publics ou privés, des entreprises et des particuliers. Occupant actuellement plus de 200 personnes, La Lorraine a mené 30 ans de combat pour valoriser la personnehandicapée à travers une activité économique pertinente. Elle tente, jour après jour, d’éradiquer « les formes d’aide aux autres qui se substituentà leur volonté et les nient en tant qu’acteurs de leur propre vie ».
Chaque acteur social a pu visiter différents départements de l’entreprise. Des échanges ont eu lieu avec les travailleurs handicapés y compris sur le plan technique. Desconseils de plantation ont, notamment, été demandés à l’horticulteur de l’ETA. Un débat a ensuite eu lieu avec un thème unique cher à La Lorraine:l’innovation sociale. La conception d’une ETA au niveau service, l’hétérogénéité dans l’entreprise ou encore les concertations sociales.
Travail social et vie privée
Le débat s’est orienté, par la suite, sur des questions plus précises. Comment les personnes handicapées entrent-elles dans une ETA ? L’importance accordée àl’accueil des candidats est-elle suffisante ? Une bonne partie du débat a été orientée autour de la vie privée des personnes travaillant en ETA. Le problèmeexiste dans toutes les entreprises : les candidats doivent bénéficier d’une vie privée distincte du travail pour réussir leur intégration. Une question se posealors : le service social doit-il être complet et se charger du privé des personnes ? Claude Berg, administrateur délégué de La Lorraine, répond non. Autrequestion, autre problème : comment s’organise-t-on si les candidats ne sont pas en mesure de rentrer dans une structure de travail ? Claude Berg répond : « öous ne pouvons pasrésoudre les problèmes de tout le monde, il y a forcément des personnes qui restent sur le carreau. Nous ne trouvons pas des activités pour tout le monde. Nous ne pouvonspas nous permettre de nous déstabiliser économiquement. » La Lorraine doit aussi faire face aux préjugés du monde extérieur, mais, pour vaincre ce mal, ClaudeBerg compte bien réagir en trouvant appui et soutien auprès de différents présidents de partis belges. La Lorraine projette de réorganiser ce genre de forumexclusivement pour les acteurs de l’enseignement spécial.
1 La Lorraine asbl, Weyler Zone artisanale 32 à 6700 Arlon, tél. : 063 22 18 93.

Agence Alter

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)