Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Créés le 15 janvier 1998 dans le cadre de la mise en place du Parcours d’insertion (PI) par le ministre de l’Emploi et de la Formation, à l’époque,Jean-Claude Van Cauwenberghe, “les 10 Carrefours-formation (CF) ont pour mission d’œuvrer à la transparence de l’offre et à la diffusion de l’information sur lesactions de formation/insertion auprès des personnes et opérateurs de terrain”. Mis en place au niveau sous-régional, ils regroupent les cinq opérateurs de formationreconnus par le PI, soit l’Awiph, les EFT-OISP, l’Ifpme, le Forem et l’Enseignement de promotion sociale. Ce 16 mai 2001, ils s’étaient donné rendez-vous pourévaluer leurs trois premières années d’existence et définir des perspectives de travail dans le cadre du nouveau contrat de gestion du Forem, de la nouvelleprogrammation FSE et du Mémorandum sur l’éducation et la formation tout au long de la vie1.
Trois résultats :
En 2000, les équipes des 10 CF ont reçu 52.704 visiteurs, répondu à 43.884 demandes d’information par téléphone, réalisé 30.043 actionsd’information et de conseil.
Comment se définissent-ils ?
Ici, tous les termes comptent : les CF sont des structures multiopérateurs de proximité, évolutives, accessibles, expertes, neutres et créatives, assurant des fonctions dereliance avec les acteurs locaux en plus des missions d’information et d’orientation dans un souci de non-traçabilité mais d’autonomisation des personnes.
Observations
Premier fait marquant, les CF se définissent aujourd’hui comme des opérateurs à part entière, eux qu’on pensait voués à la paralysie parce quebasés sur une collaboration imposée entre cinq opérateurs dits concurrents. Les CF ne seraient donc plus des lieux mais des opérateurs. Ils parlent d’une seule voixlà où on en attend cinq. Ils veulent professionnaliser leur fonctionnement et développer leurs moyens au service d’une information, d’un conseil et d’uneorientation de qualité plutôt que renforcer leurs liens avec les structures d’origine. Si ce mouvement montre le potentiel du partenariat, plusieurs invités ontattiré l’attention sur le risque de perte d’identité et donc de qualité d’une autonomisation des CF par rapport à leurs opérateursd’origine.
Second constat : les questions institutionnelles ont quelque peu troublé un débat de fond pourtant bien engagé. L’articulation encore incertaine entre les CF et le nouveauService Public de l’Emploi sème le doute. De quelle autonomie les opérateurs pourrýnt-ils encore jouir lorsque le Forem sera régisseur, partenaire et fournisseurlogistique des CF ? Le rapprochement physique avec les Espaces-Ressources-Emploi ne fait pas l’unanimité, notamment en matière de confidentialité des données et detraçabilité des personnes. L’arrivée des Cités des métiers jette un doute sur l’intérêt porté aux CF par la ministre de tutelle. Ladimension volontaire du partenariat constitutif des CF, officiellement regrettée par tous les opérateurs, laisse penser que certains souhaitent officieusement quitter laplate-forme.
Ces interrogations arrivent paradoxalement au moment où la légitimité des CF est reconnue par tout le monde. Les syndicats (CSC-FGTB) ont reconnu s’êtretrompés en doutant du potentiel des CF. La représentante de la ministre de l’Emploi et de la Formation n’a pas apporté d’éléments nouveaux surl’articulation entre le nouvel “SPE régisseur-ensemblier” et les CF. C’était probablement trop tôt mais on attend une position définitive des CF ou des cinqpartenaires.
1 Pôle de coordination et d’appui des CF, bd Tirou 185/7 à 6000 Charleroi, tél. : 071 20 68 80, fax : 071 32 12 68.

Agence Alter

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)